Les éleveurs de bovins sont de nouveau dans la rue aujourd'hui

agriculture
Les éleveurs de bovins sont en grande détresse financière
Des boeufs dans un cheptel des Abymes ©Olivier Lancien
Ils veulent des solutions, concrètes, face aux attaques de chiens, mais aussi de tiques et de gales, qui s’en prennent à leurs cheptels. Les éleveurs de bovins ont organisé une opération-escargot qui les mène Petit-Canal jusqu'à la chambre d'Agriculture à Convenance Baie-Mahault. 
Les éleveurs de bovins ont alerté les autorités depuis plusieurs mois sur les pertes qu’ils subissent à cause des attaques de chiens dans les troupeaux, mais aussi en raison d’une recrudescence de la présence de tiques et de gales sur les animaux, des parasites qui deviennent de plus en plus résistants aux produits utilisés pour les supprimer. Les éleveurs ont déjà beaucoup perdu lors de la sécheresse de 2015, et ils estiment que les indemnités versées sont insuffisantes. Début octobre, ils avaient déjà manifesté, aux côtés des planteurs de canne de la FDSEA, mais estiment ne pas avoir été entendus.

Charly Singarin

Une action du Syndicat régional des éleveurs de Guadeloupe, avec le soutien de la FDSEA et la Coordination rurale.
Les éleveurs de bovins avaient déjà subi de grosses pertes avec la sécheresse de 2015. Certains d’entre eux ont été indemnisés, mais ils contestent la base de calcul de ces indemnités. Et beaucoup de dossiers ont aussi été rejetés…     

manifestation des éleveurs

VOIR AUSSI : 
 

©guadeloupe