Elus pour être très vite invalidés...

comité des signataires
Conseil départemental de la Guadeloupe
©Conseil Départemental de la Guadeloupe

C'est en tout cas le scénario déjà écrit pour les trois élus du premier tour, élus dans des procès verbaux alors même qu'ils ne pouvaient pas l'être selon les règles de calcul du réglement électoral. Et les conséquences de ces "erreurs" vont forcément handicaper le fonctionnement du département

L'histoire occupe toutes les conversations politiques depuis qu'elle a été révélée ce lundi. Et l'on a encore du mal à comprendre ce qui s'est vraiment passé dans le canton Abymes 1 et les cantons 4 et 5 de Baie-Mahault. D'autant que, comme aux Abymes, la proclamation avait été claire et celui qui parle n'est autre que le président du bureau central du canton Abymes 1, par ailleurs candidat à cette élection.

Proclamation des résultats du canton Abymes 1

PROCLAMATION DES RESULTATS DE ABYMES 1

Pourtant, le même président de bureau et candidat signe un procès-verbal qui dit tout le contraire et lui accorde la victoire au premier tour. Une simple erreur selon lui.

Rosan Rauzduel
 

Une erreur qui, comme les autres à Baie-Mahault, complique déjà la prochaine mandature du département.

Eric Stimpfling
 

ERIC STIMPFLING

Et si les petits ruisseaux font les grandes rivières, les petites erreurs peuvent elles aussi provoquer de gros cataclysmes. De toute évidence, ces trois erreurs de procès-verbaux risquent de faire parler d'elles pendant encore longtemps, surtout dans la vie prochaine du département.
 

 

L'élection du président du département et des vice-présidents aura lieu le 1er juillet 2021