publicité

Emmanuel Macron face au vécu des Guadeloupéens

Sa première journée en Guadeloupe lui aura permis de dire son "Je vous ai compris" aux Guadeloupéens, ceux qui sont sans eau ; ceux qui subissent les sargasses, ceux qui attendent beaucoup pour la santé. Mais Emmanuel Macron est aussi venu demander aux Guadeloupéens de le comprendre.

Emmanuel Macron au chevet des sans eaux © B. Pansiot-Villon
© B. Pansiot-Villon Emmanuel Macron au chevet des sans eaux
  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
C'est en premier lieu sur la question de l'eau qu'il voulait montrer son implication. Pas simplement annoncer des décisions toutes faites, mais d'abord écouter et voir par lui-même ce que ceux qui manquent d'eau au quotidien, vivent chaque jour. L'exemple d'une famille à Caraque lui aura permis de rentrer de plain pied dans cette réalité.

De l'eau partout et pour tous ...


La rencontre avec les associations de consommateurs, celles qui auront bien voulu honorer le rendez-vous qui leur avait été proposé, aura été éloquente à plus d'un titre. Face à des interlocuteurs passionnés, Emmanuel Macron se montre attentif et même préoccupé. Mais, comme à chaque fois, après avoir rappelé les manquements du passé, égratignant en même temps tous ceux qui, sur le plan national ou local, n'avaient pas su veiller à l'intérêts des Guadeloupéens, il propose de se tourner vers un avenir plus volontaire et qui mutualise les actions à tous les niveaux. 
EMMANUEL MACRON ET LE PROBLEME DE L EAU
Un avis porté par les élus locaux
ARY CHALUS PDT DE LA REGION GUADELOUPE

Ramasser et valoriser les sargasses


C'est un peu dans cet esprit que son passage à Goyave, devant les rivages pollués par les sargasses, il formule des propositions qui doivent permettre de faire comprendre la logique dans laquelle l'Etat s'inscrit. Balayées les idées hasardeuses, il faut être concret et, en même temps, aller plus loin
EMMANUEL MACRON ET LE PROBLEME DES SARGASSES

voir aussi :

LES ENGAGEMENTS DE L ETAT DANS LA LUTTE CONTRE LES SARGASSES

Faire de la santé aux Antilles le fleuron de l'excellence française dans la Caraïbe

© O. Lancien
© O. Lancien
Le président de la République fait appel à ce même pragmatisme quand il aborde le domaine de la santé. La construction du nouveau CHU lui en donne l'occasion. Il symbolise l'ambition de l'Etat pour la Guadeloupe et, comme en Martinique, Emmanuel Macron souhaite une harmonisation et une mutualisation des moyens au service de la santé entre la Guadeloupe, la Martinique, Saint Barthélemy et Saint Martin. L'Etat va investir pour que les emplois qui vont être générés par le projet CHU de la Guadeloupe contribue, avec la Martinique à démontrer l'excellence française en matière de santé dans cette région du monde.
EMMANUEL MACRON ET LA SANTE
Il n'aura pas esquivé les interpellations de la population, notamment sur la question de la redéfinition de l'abattement fiscal de 30% . Avec quelquefois, une manière directe pour le lui dire 
DISCUSSION SUR L ABATTEMENT DES 30%
Et pour résumer les objectifs principaux de sa visite dans les Antilles Françaises, Emmanuel Macron s'exprime sur un ton volontariste :
LES OBJECTIFS DE LA VISITE PRESIDENTIELLE



 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play