Eric Jalton est mis en examen et placé sous contrôle judiciaire

justice
Sorti d'Eric Jalton
©J. Babel

Le maire des Abymes a désomais interdiction d’entrer en contact avec les deux autres protagonistes Silvère Fifi et Frantz Velayoudom. Ces derniers ont eux aussi quitté les locaux du pôle d’instruction du tribunal judiciaire de Pointe-à-Pitre

C'est peu après 16h30 que le maire des Abymes a quitté les locaux du pôle d'instruction du tribunal judiciaire de Pointe-à-Pître sous les acclamations de ses supporters massés nombreux depuis son arrivée pour lui manifester leur soutien.
L'homme avait d'ailleurs choisi de porter le jaune arboré par la foule, couleur du mouvement du maire des Abymes.

Eric Jalton à sa sortie du tribunal judicaire de Pointe-à-Pître

Sortie d'Eric Jalton du Tribunal

Pour autant, et malgré la ferveur de la foule, Eric Jalton, maire des Abymes est mis en examen pour obtention de suffrages de suffrages ou de votes à l'aide de dons ou de promesses. En 2014, il a fait bitumer des parcelles privées de particuliers (futurs électeurs) juste avant la campagne. Une infraction relevée par Olivier Serva qui dépose plainte. Cette dernière entraîne l'ouverture d'information judiciaire.

Les investigations ont également mis en lumière un trafic d'influence passif par personne investis d'un mandat électif (élu): La STGC, dirigé par Sylvère Fifi avait décroché le marché sur la restructuration du réseau routier de la ville des Abymes, en contrepartie d'un financement d'une partie de la campagne électorale.

Enfin Eric Jalton est mis en examen pour d'abus de confiance : il a utilisé les fonds de la FRAPP, dont il est le président, à des fins de financement de sa campagne électorale

Eric Jalton a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'entrer en contact avec les deux autres protagonistes du dossier.

Me Gérard Plumasseau, avocat d'Eric Jalton

Sylvère Fifi, chef d'entreprise du BTP, est mis en examen pour trafic d'influence actif sur personne investie d'un mandat public électif. Il est considéré comme "Le miroir d'Eric Jalton". Egalement mis en examen pour faux (surfacturation), il est placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'entrer en contact avec les deux autres protagonistes du dossier

Frantz Velayoudom, agent administratif retraité et mandataire financier de la FRAPP,  est mis en examen pour abus de confiance et faux. Placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'entrer en contact avec les deux autres protagonistes du dossier

Deux longues journées d'audition

Les auditions des trois protagonistes avaient débuté mercredi matin et se sont poursuivies ce jeudi. Après une poussée de tension qui lui a vallu d'être pris en charge par le SAMU peu après 22h, Eric Jalton avait pu passer la nuit à son domicile et s'est représenté ce jeudi matin devant les locaux de la Direction zonale de la Police Judiciaire au Morne Vergain. La mise en garde à vue avait alors été prolongée pour la poursuite de l'audition des trois personnes. 

Rappellons que les trois hommes sont présumés innocents quels que soient les faits qui leur sont reprochés.

JALTON A LA SORTIE DU TRIBUNAL
©L. Gaydu