guadeloupe
info locale

Les femmes noires plus exposées à la pré-éclampsie

santé
Femme enceinte
15 000 mamans sont touchées chaque année en France par la pré-éclampsie. Les conséquences peuvent être graves pour leur santé et celle de leurs bébés. Si des stars comme Beyoncé ou Kim Kardashian en ont parlé, cette maladie reste méconnue chez nous. Pourtant les femmes noires y sont plus exposées.
Beyonce ou encore Kim Kardashian en ont parlé. La pré-éclampsie reste malgré tout une maladie gynécologique méconnue en France. Pourtant, elle touche davantage les femmes noires. 
 

Les populations noires plus exposées

Dans son documentaire "Homecoming" sorti en avril dernier sur Netflix, Beyoncé s'est confiée sur sa prééclampsie quand elle attendait ses jumeaux en 2017. La chanteuse avait dû accoucher par césarienne. 
La star de télé-réalité Kim Kardashian, a elle aussi subi une seconde grossesse difficile, souffrant de la même maladie. Pourtant comme les deux stars américaines, de nombreuses femmes ont dû affronter cette maladie pendant leur grossesse.
Beyoncé et Kim Kardashian enceintes, pré-éclampsie
Elle peut avoir de graves conséquences pour la maman et le fœtus. L’Outre-mer est plus concernée par le phénomène que l’Hexagone. Les populations noires, les personnes souffrant d’obésité ou encore les diabétiques y sont particulièrement exposées.
Pour le moment il n’existe pas de traitement pour venir à bout de la pré-éclampsie, mise à part l’arrêt de la grossesse.
Un diagnostic précoce permet de réduire les risques de complications.

Le reportage d’Edwige Saint-Thomas :

La pré-éclampsie

 

Les symptômes et signaux d’alerte 

Si vous présentez plusieurs de ces signes, rendez-vous immédiatement à la maternité) :
  • Hypertension artérielle (> ou = 140/90 mmHg mesurée à deux occasions séparées d'un intervalle de temps)
  • Présence de protéines dans les urines (rapport protéine-créatinine > 30 mg/mmol)
  • Gonflement des membres ou du visage (oedèmes)
  • Prise de poids soudaine (>1 kg par semaine)
  • Signes de gastro-entérite (nausées, vomissements et/ou diarrhées)
  • Douleur au ventre (région de l'estomac) et / ou douleur à l’épaule et /ou dans le bas du dos
  • Troubles de la vision
  • Maux de têtes sourds ou violents qui ne disparaissent pas
  • Essoufflement important et brutal
  • Bourdonnement d'oreilles

Pour plus d’informations sur la pré-éclampsie un site existe : grossesse-sante.org
 
Qu'est-ce-que la prééclampsie ?
La prééclampsie touche 2 % des grossesses en France (environ 15,000 par an, soit 40 par jour). C'est une complication sérieuse et soudaine (en Grec, "eklampsis" signifie "éclair"), qui peut entraîner de graves complications pour la maman (syndrome HELLP, éclampsie)  et son bébé (retard de croissance et naissance prématurée).

La prééclampsie est une complication de la grossesse qui peut arriver à n'importe quelle femme, quelle que soit la grossesse. Cependant,  il a été prouvé par des études scientifiques que certaines femmes ont plus de risques que d’autres d’avoir une pré-éclampsie. Ce n’est pas à prendre comme une fatalité, car cela ne veut pas dire que cela vous arrivera. Mais prévenir ou détecter au plus tôt cette éventuelle complication vous permettra, à vous et à votre médecin, de mettre en place le suivi adéquat de votre grossesse.​

La prééclampsie est liée à l’hypertension artérielle, pouvant survenir dans la deuxième moitié de la grossesse et jusqu'à 6 semaines après l’accouchement, et à un mauvais développement du placenta qui libère dans la circulation maternelle des substances toxiques responsables d’une hypertension et d’une atteinte rénale. Actuellement, il n’y apas de traitement et seul l’arrêt de la grossesse permet la guérison. Pour protéger la vie de la maman, il est souvent nécessaire de provoquer une naissance prématurée.

Source : Grossesse santé contre la pré-éclampsie