guadeloupe
info locale

La filière chocolat se structure

agriculture
La filière chocolat en Guadeloupe
Relancer et valoriser la filière cacao, c'est le but d'un projet porté par l'Association Guadeloupe équitable et durable, un projet qui s'appuie sur la coopération Caraïbe avec notamment des producteurs haïtiens
L'idée défendue dans ce projet repose sur la volonté de produire désormais un cacao de qualité 100% Guadeloupe. L'an dernier, la Direction de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt de Guadeloupe soulignait que la Guadeloupe produit depuis plusieurs siècles du café et du cacao de qualité. mais que la production actuelle reste très faible, mal connue et les deux filières sont peu organisées. Selon elle, plusieurs facteurs justifient malgré tout leur relance :
1- Ces productions peuvent se développer sans concurrencer, en termes de foncier, les cultures existantes. Les cultures de café et de cacao poussent sous couvert et pourraient se développer dans les terrains boisés.
2- Avec l’arrêt du traitement aérien, certains producteurs de bananes pourraient être intéressés par ces productions sous bananiers en s’orientant vers d’autres variétés 
La DAAF avait alors confié à Stécyna Kiki, une jeune stagiaire SupAgro, de mener une étude sur la relance des filières café et cacao. A propos du cacao, Stécyna Kiki rappelait que, à ce jour, la production de cacao est très disséminée sur le territoire et peu visible. En Guadeloupe il est essentiellement vendu sous forme de bâton de kako en vente directe. Certains artisans chocolatiers transforment les fèves locales en chocolat. La faible production actuelle n’arrive pas à satisfaire la demande.
Elle avait ensuite dégagé les avantages suivants pour la relance de la production de cacao en Guadeloupe :

Avantage de la relance de la filière cacao en Guadeloupe

• Engagement des producteurs sur un produit de qualité
• Action collective, mutualisation des coûts
• Défendre les intérêts des producteurs auprès des transformateurs, consommateurs
• Visibilité : meilleure capacité à répondre à la demande, du groupement (commercialisation et
organisationnelle)
• Promotion du cacao de Guadeloupe
• Produit haut de gamme : Gage de qualité, perception positive, augmentation du prix de vente
• Homogénéité du produit

Autant d'éléments qui incitent aujourd'hui l'Association Guadeloupe équitable et durable à se lancer sur cette piste, en imaginant des coopérations avec, notamment, Haïti.
©guadeloupe

 

Pour aller plus loin  :

- Voir le document de Stécyna Kiki 

- Le pari de Naomi Martino