publicité

La filière pêche évalue l'impact de Maria sur ses activités

La flotte de pêche guadeloupéenne a été relativement épargnée. Seuls deux saintoises ont été perdues à Terre de Haut après le passage de Maria. Néanmoins, plusieurs dizaines d’autres navires ont été plus ou moins endommagés par des débris projetés par le vent.

  • FJO avec E. Stimpfling
  • Publié le
Les premières reconnaissances en mer laissent présager un bilan beaucoup plus lourd pour les apparaux de pêche. Les pêcheurs de la Désirade, des Saintes, de Sainte Rose annoncent 100% de perte pour les casiers et les dispositifs de concentration de poisson. A Port Louis, à peine 10% des DCP ont été retrouvés.
Mercredi après-midi, une délégation du comité national des pêches a rencontré à Paris la ministre des outre-mer. Les représentants des Antilles espèrent au plus vite des mesures d’urgence. Parmi les pistes évoquées, il y aurait un moratoire sur les cotisations Urssaf et Enim. Les premières annonces pourraient intervenir dès la semaine prochaine.

VOIR : 
IMPACT DE MARIA SUR LA PECHE

 

Les marins pêcheurs ont jusqu’au 30 septembre pour faire remonter leur déclarations de pertes auprès du comité régional des pêches

Sur le même thème

  • pêche

    Les marins-pêcheurs sur les sentiers de la guerre

    Le chenal de Pointe-à-Pître bloqué par des embarcations, les ponts de la Gabarre, de l'Alliance et de la Boucan obstrués, les routes de Sainte Marie et de Fond Sarail barrées par des obstacles, les marins-pêcheurs de la Guadeloupe ont décidé ce lundi, d'exprimer leurs inquiétudes et leurs colères.

  • pêche

    La pêche au lambi est ouverte

    Particulièrement réglementée en Guadeloupe, la pêche des lambis est ouverte du 1er octobre 2017 au 31 janvier 2018. Mais d'ores et déjà, la Préfecture annonce que les services de l’Etat seront mobilisés pour faire respecter la réglementation

  • pêche

    La saisie d'une cargaison de pêche provoque la colère des marins-pêcheurs

    Les marins-pêcheurs sont très remontés, après la saisie, hier matin, de la cargaison d’un bateau pointois de retour de Saint-Barth. Tous les poissons ont été saisis, alors que seuls 20 % provenaient d’un transbordement illégal à partir de l’île du nord.

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play