Fin d'une historique épidémie de dengue, en Guadeloupe

dengue
moustique zika
Le moustique aedes aegypti est vecteur de la dengue ©AFP

La dernière épidémie de dengue a duré 78 semaines, entre octobre 2019 et mars 2021. Un épisode jugé historique du fait de sa longévité. Les autorités appellent chacun désormais à miser sur la prévention, afin de lutter contre la prolifération des moustiques.

La fin de l'épidémie de dengue, en Guadeloupe, a été actée, lors d'une téléconférence du Comité de gestion, ce jeudi 20 mai 2021.

Un épisode épidémique jugé historique, car il a été le plus long jamais enregistré sur le territoire. Il a débuté  en octobre 2019, pour ne trouver son terme qu'en mars dernier, soit 78 semaines au total.

Le bilan dressé par Santé publique France fait état de 23.590 cas cliniquement évocateurs, de 218 hospitalisations et de 3 décès, liés à la dengue, maladie transmise par le moustique Aedes Aegypti.

La phase de faible circulation du virus, qui caractérise la situation actuelle, doit être l’occasion pour les collectivités, acteurs majeurs de la lutte contre la prolifération des moustiques, de mettre en place des actions de formation des personnels mobilisables, en matière d’habitat ou de gestion de l’environnement. Il est essentiel d’agir en prévention, pour diminuer au maximum les gites larvaires et éviter une reprise épidémique.

Agence régionale de santé (ARS) Guadeloupe/St-Martin/St-Barthélemy

C'est ainsi que, pour donner l'exemple, la préfecture et l'ARS s'engagent à sensibiliser les professionnels du BTP, sur les règles à respecter, en matière de construction ou de rénovation, pour éviter la prolifération des sites de ponte des moustiques vecteurs de la dengue.

Pour rappel, le moindre point d'eau (pneu abandonné, gouttière, réserve d'eau, coupelle de plante...) suffit à ces insectes pour se reproduire.

Par ailleurs, les équipes de l’ARS travaillent sur des solutions innovantes visant à diminuer les populations de moustiques vecteurs de la maladie, présents dans les zones à risque ou à proximité des habitations, telles que :

- les moustiquaires de citernes ;

- les pièges de nouvelle génération ;

- ou encore l’expérimentation de la technique de l’insecte stérile (TIS).

Agence régionale de santé (ARS) Guadeloupe/St-Martin/St-Barthélemy

Pour autant, la lutte contre les moustiques reste l'affaire de tous.

Lutte contre le moustique - dengue
©ARS Guadeloupe/St-Martin/St-Barth