Fin de la garde à vue d'Ary Chalus, aucune charge n'a été retenue contre lui

justice
Sortie d'Ary Chalus du Morne Vergain
Sortie d'Ary Chalus du Morne Vergain ©L. Gaydu

C'est peu après 19h30 que les enquêteurs de la Police Judicaire ont informé le Président de Région et ses avocats que sa garde à vue était levée sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui. L'enquête ne s'arrête pas pour autant et concerne désormais d'autres protagonistes.

Le fil de la journée s'est accéléré en début de soirée avec l'annonce faite par l'un des avocats du Président de la Région de sa prochaine sortie sans aucune charge ne lui ait été imputée. Une sortie qui met un terme à plus de 34 heures d'interrogatoire sur un dossier dans lequel d'autres protagonistes seraient déjà interrogés

Me Christophe Samper, avocat d'Ary Chalus

Il reste que ces 34 heures d'interrogatoires ne seront pas sans conséquences pour un homme qui est en pleine campagne électorale pour le renouvellement de son mandat à la tête de la Région.

Eric Stimpfling

L'analyse de Georges Calixte, politologue

En tout cas, le Président de Région n'aura pas été seul dans cette situation. Plusieurs de ses partisans ont tenu à passer la journée à l'entrée des locaux de la Police Judicaire au Morne Vergain, jusqu'à son départ en début de soirée.

Le procureur de la République de Basse-Terre, Xavier Sicot, a confirmé au journal Le Monde les éléments suivants :

Les faits reprochés à Ary Chalus s’inscrivent dans le cadre de la campagne électorale des élections régionales de 2015. Outre le président de région, deux autres personnes avaient également été placées en garde à vue. Un conseiller municipal de la commune de Baie-Mahault et le trésorier de l’association : l’Alliance Baie-Mahaultienne. Association dont le local avait fait l’objet d’une perquisition le 29 avril dernier.

Et le procureur de conclure :

Les investigations vont prendre un peu de temps mais on va faire en sorte que la décision sur ce dossier soit rendue dans les meilleurs délais possibles.

.  

Selon des sources concordantes, quatre autres personnes devraient être prochainement auditionnées par les enquêteurs de la police judiciaire.

Pour rappel, aucune charge n’a été retenue à l’encontre d'Ary Chalus a précisé, Me Christophe Samper, au sortir de la garde à vue de son client, hier soir, mercredi 12 mai 2021.