Forte inquiétude à Saint Martin face à l'augmentation des violences intrafamiliales en 2021

sécurité
Violences intrafamiliale
La situation de nombreuses femmes reste très inquiétante, particulièrement pour toutes celles qui subissent au quotidien, brimades, humiliations ou violence physique au cœur même de leurs foyers.

Les violences intrafamiliales ont grimpé en flèche ces dernières années à cause notamment des confinements imposés par la crise COVID. A Saint-Martin notamment où, l’an dernier, les gendarmes de l’île ont recueilli 291 plaintes. Un chiffre en hausse de près de 26%.

Et comme il fallait s’y attendre, la plupart des plaignants sont des femmes : 210 plaignants ont affirmé avoir été victimes de violences. Soit 4 par semaine…
Une violence qui frappe de plus de en plus tôt. D’après ce bilan dressé par les forces de l’ordre, en 2021, 37 d’entre elles étaient à  peine majeures. La moitié d’ailleurs des femmes battues, sur ce territoire, qui occupe le haut du pavé en matière de violences conjugales, ont entre 18 et 39 ans…

Violence intrafamiliale

A Saint-Martin, les actes perpétrés cette fois, sur des mineurs, au sein des foyers familiaux, ont également été nombreux : 58 plaintes ont ainsi été enregistrées : Près de 2 fois plus qu’en 2020..Et elles ont aussi concerné des garçons.

Cette progression des violences intrafamiliales inquiète. Conséquence de la crise sanitaire, ou  explosion générale de la violence dans la collectivité, les causes n’ont pas été précisées.