Gérontologie : les animatrices veillent sur nos aînés

social
Atelier jardinage et plantes médicinales

Faire du bien aux personnes âgées qui se retrouvent cloîtrées pendant la Covid est tout un métier. Et les animatrices en gérontologie l'ont bien compris. Marie-Line Zodros et Tony Chantal veillent à aller au-delà des besoins primaires des seniors dépendants en leur apportant une oreille attentive

Toute la semaine, Marie-Line Zodros et Tony Chantal sont aux petits soins de ceux qui se retrouvent seuls, plus encore qu’en temps normal. En tant qu'animatrice en gérontologie, elles ont choisi de travailler chez l’habitant ou l’accueillant familial. Et de temps en temps en animation de groupe. 

Citronnelle, Douvan Nég, Atoumo, Curcuma, feuilles de Corossol : ici, elle font découvrir aux personnes âgées de l’Ehpad de Petit-Bourg les différentes vertus des plantes médicinales guadeloupéennes, sur les hauteurs de Carrère, à Petit-Bourg.

plantes

L’objectif : créer du lien social, valoriser la personne âgée et maintenir les capacités restantes ainsi que le lien avec la famille

Marie-Line Zodros

 

Grâce à une écoute active, elle accompagne la personne âgée dans son parcours de vie, après avoir identifié ses attentes, souhaits et besoins. Et convient avec elle d’un programme visant à améliorer sa qualité de vie tant sur les plans relationnel, social que culturel.

Et Floriane Tony, est ravie.

Elles nous font nous souvenir de choses passées et cela nous fait nous sentir mieux. Même à 89 ans, j’ai toujours ma petite mémoire même si j’oublie certaines choses

Floriane Tony

 

Marie-Line Zodros, animatrice en gérontologie

Être animatrice avec des personnes âgées, c’est aussi recevoir beaucoup de choses en retour.

Ça ne va pas dans un seul sens, elles nous en donnent autant qu’on en reçoit. Il est très important de prendre en compte le savoir des personnes âgées parce que ça nous permet d’avancer dans certains domaines.

Tony Chantal, animatrice en gérontologie, en charge d'un l’atelier jardinage.

 

Floriane Tony, 81 ans

Et en ces temps de pandémie, ce lien est encore plus important. Dans les campagnes, les personnes âgées sont très isolées. Celles qui sont en structure ont la chance d’avoir de l’animation mais les personnes âgées à domicile en souffrent énormément. Ma mission première sera d’aller à la rencontre des personnes âgées et de leur porter notre savoir.

Tony Chantal, animatrice en gérontologie

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live