publicité

Grand Sud Caraïbes : tomber de Charybde en Scylla

Après l'annonce des 75 millions d'euros de dettes pour la communauté d'agglomération Grand Sud Caraïbes, les conseillers communautaires doivent aussi digéré les conclusions d'un autre rapport qui accablent la gestion de la communauté, 

© E. Stimpfling
© E. Stimpfling
  • E. Stimpfling
  • Publié le
En mars 2018, Lucette Michaux-Chevry, désormais ex-présidente de la communauté d'agglomération Grand Sud Caraïbes, a donné mission à un haut-fonctionnaire à la retraite de réaliser un audit.
Ce document, dont le premier volume fait 73 pages, met en évidence une administration qui tourne à vide, sans chiffres, ni données, sans analyse, ni prospective.
Une administration pléthorique, forte de 452 fonctionnaires et autres contractuels, au moment de l'audit. Du personnel recruté bien trop souvent par choix politique plutôt que pour leurs compétences vérifiées. Conséquence, 90 personnes ne viennent jamais travailler ou alors, de manière sporadique dans leur service respectif. L'auteur de l'audit les a surnommés "les disparus".

Ce document met également en exergue une gestion des finances plus que douteuse. Le budget est jugé peu crédible. Les dépenses de fonctionnement ne sont pas maîtrisées. Les exemples de gabégie sont légion et le dette explose. 
Plus grave, la manière dont sont gérés les marchés publics relève de 

faits éventuellement susceptibles de recevoir des qualifications pénales.

L'auteur de l'audit rejoint en cela les conclusions de l'instruction judiciaire qui ont valu à Lucette Michaux-Chevry et à quinze autres personnes, une mise en examen pour détournements de fonds publics et escroquerie en bade organisée.
Et l'auteur de conclure

si rien ne change radicalement, le système existant aboutira rapidement à une vive contestation des responsables politques actuels, voire à une explosion sociale


Et c'est peut-être là l'une des raisons qui ont amené Lucette Michaux-Chevry à démissioner

Pour lire le rapport : 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play