Entre couvre-feu et coupures d'eau, la situation sanitaire intolérable de certains guadeloupéens

eau potable saint-françois
eau non potable
©Eric Stimpfling
Covid 19, couvre-feu et coupures d’eau, voilà le régime auxquels sont soumis les habitants de Saint-François durant ce long week-end Pascal. Pour y faire face, la Préfecture a installé des points d’eau alternatifs et mobilisé la Croix-Rouge. Insuffisant, pour bon nombre d'habitants.
Manifester sur le parking d’une grande surface tout en respectant les distances "barrière", mais manifester quand même pour dire son ras le bol des coupures d’eau incessantes. C’était ce matin à Saint-François. 
Il est en effet devenu normal à Saint François de stocker de l’eau par n’importe quel moyen, en bidon, en jerrican et même en poubelle. Stocker, la nouvelle norme des habitants de la section Chabotte.  
Confiné, enfin pas tout de suite. Il faut d’abord refaire le plein avant le couvre feu du week-end Pascal. Remplir bidon et bouteilles, comme ici au terrain de rugby, sans garantie que l’eau soit potable mais qu’importe, c’est de l’eau. 
bidons et bouteilles
©Eric Stimpfling
Un simple filet d’eau pour les uns, mais pression maximum en revanche sur le terrain de golf municipal, de quoi dérouter quelque peu les riverains. Car pour la majorité d'entre eux, la seule solution est de se rendre à la citerne. Depuis hier, 4 points d’eau alternatifs ont été mis en place près des écoles primaires de Dubédou, Bragelonne, Vipart et le Bourg. Mais attention, l’eau n’y est pas potable.
croix rouge eau en bouteille
La Croix-Rouge distribue des bouteilles d'eau à Saint-François ©Eric Stimpfling
Pour celle à consommer, prière de s’adresser juste à coté, à la Croix-Rouge, mais attention là encore, chaque bouteille est comptée.
Les explications d'Anne-Marie Bourgeois, équipière de la Croix-Rouge :
Une situation subie également par les habitants de Sainte-Anne. 
Selon nos informations, certaines sections de Petit-Bourg connaissent également depuis hier des coupures d'eau.