Le ras-le-bol des riverains de Belle Plaine au Gosier, face aux intempéries

intempéries le gosier
Belle PLaine après le 10 nnovembre 2020
11 novembre 2020 à Belle Plaine, Gosier ©O. Duflo
Ils font partie de tous ceux qui ont subi les pluies de ce mardi 10 novembre 2020. Sept personnes ont même été évacuées. Mais ici à Belle Plaine, c'est le ras-le-bol qui prévaut. L'impression de ne compter que pour les impôts et jamais pour vivre en sécurité face aux aléas de la nature
Dans le coeur de Béatrice, ce 11 novembre 2020, c'est le découragement qui règne. Le découragement de celle qui ne sait plus à quel saint se vouer pour sortir d'une situation qui n'a de cesse de se répéter depuis qu'elle est installée à Belle Plaine. 
Comme d'autres dans ce quartier de Belle Plaine et plus généralement en Guadeloupe, elle a dû faire la veille avec la montée des eaux générées par la pluie. Et comme eux, il a fallu nettoyer. Un éternel recommencement

Brigitte Matthias
Plus bas, certains ont dû être évacués. Parmi ceux-ci, la mère de Marie-Josée, une octogénaire secourue par sa voisine Jeanne-Anaïda
Partout le même récit, la même chronologie, les mêmes faits, les mêmes actes et surtout le même mélange entre colère et résignation.
Une colère que Rosette Marie-Emilie ne veut plus taire...
Une préoccupation relayée par les associations de quartier et dont le nouveau maire se fait l'écho, conscient que les promesses ne suffiront pas pour apaiser la déception de ses administrés.

Cédric Cornet, maire du Gosier
En attendant, à Belle Plaine comme ailleurs en Guadeloupe, on termine le nettoyage en espérant la clémence du ciel que l'on voit, à Belle Plaine comme ailleurs, encore chargé de nuages et de pluies.
Nettoyage à Belle Plaine
©O. Duflo
Les Outre-mer en continu
Accéder au live