Lycée Faustin Fléret : une reprise en douceur des professeurs pour préparer la rentrée des élèves

coronavirus morne-à-l'eau
rentrée des professeurs
Préparation de la rentrée au gymnase du Lycée Faustin Fléret (Morne à L'eau) ©Laetitia Broulhet
Enseignants, proviseur et recteur d'académie de Guadeloupe se sont retrouvés ce mardi matin dans le gymnase du Lycée Faustin Fléret de Morne à L'eau pour préparer la rentrée des élèves de ce lycée. Elle se fera la semaine prochaine à l'appréciation des établissements. 
Dans le gymnase du lycée Faustin Fléret à Morne à L'eau, les chaises ont été disposées à un mètre de distance les unes des autres et en arc de cercle de manière à respecter les mesures de distanciation. Sont présents, une vingtaine de professeurs et le chef d'établissement. Face à eux le Recteur d'académie, Mostafa Fourar. Pour cette réunion de reprise, organisée pour préparer le rentrée de Faustin Fléret, il porte un masque, à l'instar de toute l'assistance.

"Reprendre contact avec les élèves et non pas reprendre le programme tel qu'il a été laissé." Mostafa Fourar, recteur d'académie

Dans son discours aux enseignants, le recteur a insisté sur le fait que cette rentrée doit être l'occasion de "reprendre contact avec les élèves et non pas de reprendre le programme tel q'il a été laissé." La rentrée se fera la semaine prochaine à l'appréciation des établissements.
 

Priorité aux élèves en difficulté

La priorité doit être d'accueillir les élèves en difficulté, de réduire les écarts et ne pas laisser la situation se dégrader. "Il faut être en capacité de concilier l'exigence du respect du protocole sanitaire et d'assurer l'éducation en présentiel et distanciel. Pour cela, il faut des enseignants motivés."
Autre élément important, un dispositif permettant de mettre en place, en juillet, des classes ouvertes, est actuellement à l'étude.
 

Des conditions sanitaires contestées

Si le deuxième point à l'ordre du jour de cette reprise organisée par le recteur d'académie, était les consignes sanitaires, une quinzaine d'enseignants avaient choisi, eux, de rester à l'exterieur du gymnase pour dénoncer le fait que, les conditions sanitaires ne sont pas réunies pour une rentrée "en toute sécurité" des élèves. 

Par ailleurs le recteur a assisté au lancement de l'oral d'admission à Sciences Po Paris de cinq élèves qui s'est déroulé à distance. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live