publicité

L'église Saint Pierre et Saint Paul de Pointe-à-Pître sous la menace d'une fermeture pour des raisons de sécurité

Les Pointois vont-ils pouvoir continuer à fréquenter l’église Saint Pierre et Saint Paul ? Rien n’est moins sûr ? Selon la commission de sécurité, qui a effectué une visite de contrôle le 11 décembre dernier, le niveau de sécurité du public n’est pas satisfaisant.

© E. Stimpfling
© E. Stimpfling
  • E. Stimpfling
  • Publié le , mis à jour le
La commission indique que le défaut de vérification de l’installation électrique peut être à l’origine d’un début d’incendie qui peut facilement se développer. En témoigne le salmigondis de câbles électriques qui se trouve dans la sacristie de l’édifice religieux
© E. Stimpfling
© E. Stimpfling
La commission pointe également du doigt le fait que l’absence d’éclairage de sécurité et de moyens de secours comme une alarme et des extincteurs accentuent la vulnérabilité de l’établissement face à ce type de risque.
Toutes ces prescriptions avaient pourtant été signifiées depuis 2012 à la ville de Pointe à Pitre en charge de ca bâtiment religieux.
© E. Stimpfling
© E. Stimpfling
En vain. Aucun des travaux demandé n’a été réalisé.
SAINT PIERRE ET SAINT PAUL
La commission a donc fort logiquement conclu par un avis défavorable à la poursuite de l’activité.

voir aussi : 

Interrogé par la rédaction de France Antilles, le maire Jacques Bangou a indiqué : " Aujourd'hui, d'après les estimations, une restauration intégrales'élèveraient à 18 millions d'euros. Il est certain que la commune à elle seule ne peut pas relever ce défi. Il faut en plus trouver deux millions pour les mises en conformité de l'installation électrique et des signalétiques et pour la formation des utilisateurs. La Région Guadeloupe s'est finalement engagée, cette année, à apporter la somme de 600000 euros pour aider à réaliser les travaux d'urgence." Jacques Bangou a aussi précisé que la ville s'attache à boucler, dans un délai assez court, un plan de financement pour la mise en conformité et envisage de commander une mission d'expertise afin de s'assurer d'une utilisation sans danger de l'édifice. ..Ce n'est qu'après une expertise approfondie du toit qu'il jugera nécessaire ou non, de fermer partiellement ou totalement la cathédrale 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play