La grive à pattes jaunes et les chasseurs : un casse-tête annuel pour la justice

chasse
Grive à patte jaune
©Oiseaux.net
Ce combat presque rituel. A la veille de chaque début de saison de chasse, il oppose devant les tribunaux les défenseurs de grive à patte jaune aux chasseurs; Les uns estiment l'oiseau protégé et veulent en interdire la chasse, les autres avancent des argument pour continuer de le chasser 
Tuer des petits oiseaux avec de gros fusils en Guadeloupe
C’est un sport pour la fédération départementale des chasseurs qui regroupe 3000 membres en Guadeloupe. Une fédération dynamique qui accueille 80 nouveaux chasseurs chaque année. Mais tuer des petits oiseaux ce n’est pas franchement à la mode ni bien vu par l’association pour la sauvegarde de la faune des Antilles fer de lance de la protection de la biodiversité en Guadeloupe dirigée par le docteur Béatrice Ibéné. Cette lutte se retrouve a l’avantage des oiseaux devant le tribunal administratif chaque année…
En Guadeloupe les chasseurs estiment qu’il y a 100 000 grives à pattes jaunes, regroupées sur la Basse-Terre et qu’une chasse de 4500 pièces n’est pas exagérée…Mais en réalité, les chasseurs qui tirent les grives en tuent beaucoup moins…Disent-ils !
Ronan Ponnet Guadeloupe la 1ère

Ronan Ponnet Guadeloupe La 1ère

Les Outre-mer en continu
Accéder au live