guadeloupe
info locale

Guadeloupe: comment relancer l'économie après une catastrophe naturelle?

économie
Guadeloupe: comment relancer son activité économique après une catastrophe naturelle?
Conférence débat avec les commerçants de Basse-Terre sur la relance de l'activité économique après une catastrophe naturelle. Une manifestation de la CCI des îles de Guadeloupe et la ville de Saint-Claude. ©Olivier Lancien
La CCI des îles de Guadeloupe a organisé une conférence débat sur "comment relancer son entreprises après une catastrophe naturelle". Une manifestation qui rentre dans le cadre des commémorations de l'éruption de la Soufrière de 1976. Elle a eu lieu à l'antenne Basse-Terrienne de la CCI.
La chambre de commerce et d'industrie des îles de Guadeloupe et la ville de Saint-Claude ont voulu s'appuyer sur les évènement volcaniques de 1976 en Guadeloupe pour inciter les commerçants à se préparer à réagir après une catastrophe naturelle.
Il y a deux étapes importantes. La première en amont de la catastrophe, et la seconde après le phénomène. La première étape suppose qu'il y ait une préparation, la seconde est tout aussi logique. Oui! il y a eu une catastrophe qui a paralysé le quotidien, mais la vie, et la vie économique en particulier doivent reprendre. Il faut donc se préparer pour mieux repartir.

Guadeloupe: comment relancer l'économie après une catastrophe naturelle?



Si la conférence a mis en lumière toutes les catastrophes naturelles, les organisateurs se sont appuyer sur les évènement de 1976 en Guadeloupe: l'éruption de la Soufrière, le volcan de la Guadeloupe. La zone du sud Basse-Terre garde encore les stigmates de cette période. Le chef lieu a encore du mal à se relever économiqument.

Guadeloupe: comment relancer l'activité économique après une catastrophe naturelle?



Juillet 1976, les premières manifestations de la "Vieille dame de la Guadeloupe" se précisent, les premières évacuations aussi. Le chef lieu, Basse-Terre, mais aussi Saint-Claude, Baillif, Trois-Rivières, Vieux-Fort, Gourbeyre... sont vidés de leurs habitants. Jean-Michel Penchard se rappelle, la zone était désertique. Il fallait obtenir un laissez-passer.

Guadeloupe: comment relancer l'économie après une catastrophe naturelle?



Consultez la copie du laissez-passer de l'époque attribué à Jean-Michel Penchard en 1976 :

Guadeloupe: comment relancer l'activité économique après une catastrophe naturelle?


Voyez ce reportage d'Août 1976 du journal de 20 d'Antenne 2 (source INA) :




Que se soit, une éruption volcanique, un cyclone, un tsunami ou alors un tremblement de terre, il faut se préparer. Particuliers et chefs d'entreprises doivent prendre des mesures. Se préparer suppose aussi mettre en place des politiques publiques adéquates. Il faut pouvoir aménager la Guadeloupe en fonction des différents types d'aléas.


Guadeloupe: comment relancer l'activité économique après une catastrophe naturelle?



Sur le plan des secours, les premières mesures de protection dépendent des maires grâce aux PPR, les plans de préventions des risques et aux PLU, les plans locaux d'urbanisme. Les premiers secours sont, eux, coordonnés et gérés par l'Etat.

Guadeloupe: comment relancer l'activité économique après une catastrophe naturelle?



En Guadeloupe les risques sont diffius, ils sont pourtant bien présent. La culture du risque fait encore défaut dans cet archipel. Particuliers et entreprises doivent se préparer.

Publicité