guadeloupe
info locale

La Guadeloupe et la Martinique présentes à Rome pour les 50 ans du Renouveau Charismatique

religion
Délégation des Antilles à Rome
30.000 personnes de 127 pays sont attendues à Rome, pour le Jubilé d’or du Renouveau charismatique, qui fête ses 50 ans. Le jubilé a commencé ce mercredi 31 mai 2017, place Saint-Pierre. Une délégation des Antilles participe à ce jubilé 
C'est un programme chargé qui attend tous les pèlerins venus du monde entier pour répondre à l'invitation du Pape François qui a souhaité accueillir à Rome le jubilé du Renouveau Charismatique. Après l'audience du mercredi au Vatican, les pèlerins des Antilles participent  à un programme de rencontres, de conférences, d’ateliers et de célébrations avant une grande veillée samedi 3 juin, au Cirque Maxime, en présence du Pape.
Mais le point d’orgue de ce 50e anniversaire du mouvement basé sur l’action de l’Esprit Saint sera bien sûr la fête de la Pentecôte, dimanche 4 juin, place Saint-Pierre, présidée par le Pape François.
Le Pape François devant la délégation des Antilles ce 31 mai 2017
Le Pape François devant la délégation des Antilles ce 31 mai 2017

50 ans que ce mouvement né au sein de l'Eglise Catholique en 1967 aux Etats Unis, contribue à rénover l'Eglise de l'intérieur en lui apportant une nouvelle vitalité partagée par de plus en plus de fidèles. Depuis, le mouvement s’est répandu dans les États-Unis, en Amérique latine, dans les Caraïbes, en Inde et en Afrique. En Europe, il a une présence consistante en France et en Italie et depuis peu, il se répand dans les pays d’Europe orientale. 
Congrès du Renouveau Charismatique en Guadeloupe
Le mouvement charismatique est entré dans les Eglises de Guadeloupe et de Martinique dès sa création. Les pionniers ont eu bien du mal à l'installer, tant la hiérarchie catholique, particulièrement en Guadeloupe, y est opposée. Elle incite d'ailleurs les fidèles à s'en détourner.
Malgré tout, le mouvement progresse. En Martinique, il acquiert une certaine influence au point de voir la naissance de communautés comme le Chemin Neuf, à l'instar de ce qui se passe dans l'Hexagone. Une influence dans laquelle s'inscrit l'archevêque actuel de Fort de France, Mgr David Macaire, mais aussi de nombreux prêtres de la Martinique, parmi lesquels le très médiatique Père Olivier-Marie Lucenay, membre de la Communauté de l'Emmanuel.
En Guadeloupe, le Renouveau Charismatique, toléré sans grand soutien avant l'arrivée de Jean-Yves Riocreux en 2012, vit désormais son plein épanouissement, favorisé d'ailleurs par la présence très affirmée de David Macaire en Martinique.
Mgr David Macaire et Mgr Jean-Yves Riocreux


L'arrivée du Renouveau Charismatique dans l'Église Catholique 

Le Renouveau Charismatique Catholique (RCC) est un mouvement de réveil catholique apparu aux États-Unis dans le milieu des années 1960. Il est tourné vers l'expérience personnelle avec Dieu, particulièrement à travers le Saint-Esprit et les dons aux charismes (mot grec qui se traduit par  "cadeaux"). Ce mouvement cherche à donner de nouvelles formes à l'évangélisation et à renouveler les pratiques traditionnelles des rites et de la mystique catholique. Le Renouveau Charismatique Catholique a été influencé dès sa naissance par les mouvements pentecôtistes d'origine protestante et les deux mouvements se ressemblent sur plusieurs aspects.

En février 1967, une trentaine d'étudiants de l'université catholique de Duquesne en Pennsylvanie, durant un week-end d'étude biblique, reçurent le baptême dans l'Esprit-Saint. Cette université, à l'époque parmi les plus pauvres des États-Unis, a été fondée au XIXe siècle par les spiritains. Sa devise est : « C'est l'Esprit qui donne la vie ». Dans son livre qui rassemble de nombreux témoignages des étudiants, Patti Gallagher Mansfield, une des étudiantes, témoigne ainsi de cette expérience « je me suis sentie submergée des pieds à la tête par une conscience profonde de l’amour de Dieu pour moi, personnellement… son amour miséricordieux. J’ai été particulièrement frappée par la folie de l’amour de Dieu. Il est tellement immérité, donné de façon si abondante. Il n’est rien, jamais, que vous et moi puissions faire pour le gagner ou le mériter. Il est donné gratuitement, généreusement, à la mesure de l’abondance de sa miséricorde. Notre Dieu est un Dieu d’amour. Il nous a créés par amour et nous a destinés à l’amour. » Elle cite également un de ses professeurs qui animait le week-end de Duquesne et qui raconta à ses amis : « Je n’ai pas besoin de croire en la Pentecôte : je l’ai vue. » Au cours de ces deux jours, la plupart d'entre eux affirment qu'ils font l'expérience de ce qu'ils appellent "l'effusion de l'Esprit" (ou baptême dans le Saint-Esprit). À la suite de cette expérience, des groupes de prière et des communautés commencèrent à essaimer dans l'Église Catholique, aux États-Unis puis dans le reste du monde.
 

université catholique de Duquesne (en), en Pennsylvanie en 1967
Université catholique de Duquesne (en), en Pennsylvanie en 1967

Le mouvement est accueilli plutôt favorablement par la hiérarchie catholique, intéressée par son dynamisme. Ainsi, le pape Paul VI ayant rappelé en 1973 que la « vie spirituelle des fidèles relève de la responsabilité pastorale active de chaque évêque dans son propre diocèse », accepte de recevoir un premier rassemblement des charismatiques en 1975 au cours d'une audience, demandant alors «comment le Renouveau ne serait-il pas une chance pour l'Église et pour le monde ? » D'autre part, le même Paul VI demande à un proche collaborateur, le cardinal Suenens d'être le vis-à-vis entre l'Église Catholique et cette mouvance encore difficile à cadrer.
 
En 2007, la conférence des évêques de France tente une analyse du Renouveau Charismatique. Les évêques analysent les groupes du Renouveau comme « bien intégrés dans les diocèses », « vivant fortement l’œcuménisme », « engagés dans le dialogue interreligieux pour la paix», qu'ils ont à leur actif « de nombreuses réalisations sous la forme de projets de développement et de solidarité ». Les évêques y constatent que « Si dans un premier temps l’impression de vouloir former une Église nouvelle a pu être donnée par certaines communautés, on voit aujourd’hui combien elles participent plutôt au renouvellement de l’Église ». Les critiques exprimées aux débuts du Renouveau sont donc justifiées aux yeux des évêques, mais elles ne sont à cette date globalement plus d'actualité.

L'insertion des communautés nouvelles dans le paysage ecclésiastique français ne s'est pas fait sans douleur ; ces dernières étant dans une phase de croissance démographique continue, se voient confier de nombreuses missions de la part d'une Église catholique en moyenne plus âgée. Souvent d'ailleurs, ces protestations ne viennent pas tant des communautés initialement présentes que des catholiques « usagers » des lieux.

Congrès du Renouveau Charismatique en Guadeloupe

Cependant, au cours des années 2000, on peut considérer que les instances ecclésiales catholiques font confiance à la plupart des communautés du Renouveau Charismatique. Rick van Lier, dominicain, estime que « l’apport des communautés nouvelles est double : D’une part, elles peuvent apporter un souffle nouveau à ces traditions anciennes. D'autre part, elles peuvent aussi importer des éléments nouveaux qui vont se conjuguer ou s’entrecroiser avec ce qui existe déjà. Je pense en particulier à l’influence du Renouveau Charismatique, qui a été le terreau d’où sont sorties plusieurs communautés nouvelles ». 
En 2003, The New International Dictionary of Pentecostal and Charismatic Mouvements estimait le nombre des catholiques charismatiques dans le monde à 120 millions. Un chiffre qui n'a cessé d'augmenter, notamment en Afrique et en Amérique du Sud. Une croissance qui se vérifie aussi en Martinique et en Guadeloupe.

Personnalités catholiques du mouvement :

- Henri Tisot, imitateur et acteur
- Maurice Caillet, médecin et ex-maçon du 18e degré
- Michael Lonsdale, acteur
-  Fabiola de Mora y Aragón, reine des Belges
- Baudouin Ier de Belgique, roi des Belges
- Albert II de Belgique, roi des Belges
- Paola Ruffo di Calabria, reine des Belges
- Raniero Cantalamessa, prêtre capucin et prédicateur de la maison pontificale
- Laurent Fabre, fondateur de la Communauté du Chemin Neuf
- Pierre Goursat, fondateur de la Communauté de l'Emmanuel
- Réal Lavoie, Fondateur de la Famille Marie-Jeunesse
- Nicolas Buttet, fondateur d'Eucharistein
- Olivier Belleil, modérateur de la Communauté du Verbe de Vie
- Daniel-Ange, fondateur de la Communauté Jeunesse-Lumière
- Raymond Halter, prêtre marianiste, formateur pour les groupes de prière du renouveau en France et en Afrique
- Gérard Croissant (Frère Éphraïm), fondateur de la Communauté des Béatitudes
- Cyprien et Daphrose Rugamba, fondateurs de la Communauté de l'Emmanuel au Rwanda, serviteurs de Dieu

Les Communautés nouvelles à travers le monde :
Nées en France : Apôtres de la paix • Béatitudes Gnome-emblem-web-16x16.png • Chemin Neuf • Croix Glorieuse • de l’Épiphanie et de la Croix • Emmanuel .Fondacio • Puits de Jacob • Réjouis-toi • Saint Joseph • Verbe de Vie • Consacrés : de l'Agneau • Bethléem • Jérusalem • Marie-Jean • Notre-Dame de la Sagesse • Résurrection • Saint-Jean • Saint-Jean-de-Malte • Saint-Martin • Saint-Thomas-Becket • Serviteurs de Jésus et de Marie • Vierge Missionnaire • Autres : Aïn Karem • Arche de Jean Vanier • Foyers de Charité • Gennésaret • Jeunesse-Lumière • Notre-Dame de l'Alliance • Points-Cœur • Sappel Esprit Saint - Saint Pierre de Rome
Nées en Europe : Belgique : Fraternité de Tibériade • Espagne: Néocatéchuménat• Italie : Communion et Libération • Sant'Egidio • Focolari • Franciscains de l’Immaculée • Pologne : Koïnonia Saint-Paul  • Suisse : Eucharistein
Nées en Amérique du Nord : Canada : Madonna House • Marie-Jeunesse • Famille Myriam • États-Unis : Franciscains du Bronx • People of Praise
Nées en Amérique du Sud : Brésil : Communauté Shalom • Pantokrator • Canção Nova
Publicité