publicité

H&M présente ses excuses, trop tard pour les internautes

Malgré des excuses, la marque H&M est toujours au coeur d'un "bad buzz", débuté, il y a deux jours. La mise en vente d'un sweat-shirt porté par un enfant noir avec la mention "Le singe le plus cool de la jungle" ne passe vraiment pas. Après les internautes, associations et stars montent au créneau. 

  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Après Dove, il y a quelques mois et Zara, il y a quelques années, c'est au tour de la marque suédoise Hennes et Mauritz de s'attirer les foudres des internautes. En cause, une photo issue de son site internet montrant un enfant noir portant un sweat-shirt avec l'inscription : "Coolest monkey in the jungle", soit en français: "Le singe le plus cool de la jungle". Une photo qui a provoqué un véritable tollé sur les réseaux sociaux. 

Et deux jours après la parution de cette photo, la colère des internautes vis-à-vis de l'enseigne H&M ne faiblit pas. Les internautes et les consommateurs crient au racisme. 

A (re) voir le reportage de Nathalie Sarfati, Louis Otvas et Denis Rousseau-Kaplan : 
La polémique H&M
Personnes interrogées :
Frédéric Potier, Délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT
Hadrien Lenoir, membre du bureau national - SOS Racisme
Frank Tapir, publicitaire

Les "humbles excuses" d'H&M

La marque suédoise a annoncé qu'elle retirait le sweat de la vente et a également présenté ses "humbles excuses". 


Traduction : "Nous comprenons que beaucoup de gens aient pu être gênées par l'image de l'enfant au sweat. Nous, qui travaillons à H&M, ne pouvons qu'approuver.
Nous sommes profondément désolés que cette photo ait été prise, et nous regrettons également le texte inscrit sur ce pull. Par conséquent, nous n'avons pas seulement effacé la photo de nos espaces de diffusion, nous avons également supprimé ce vêtement de notre offre.
C'est évident que le protocole n'a pas été suivi. Cela ne fait aucun doute. Nous allons donc enquêter minutieusement sur la raison pour laquelle cela a eu lieu dans l'objectif d'éviter que l'on répète ce genre d'erreurs à l'avenir.
"

Des excuses suivies, quelques heures plus tard par une mise au point dans laquelle l'enseigne rappelle avoir à coeur de jouer un rôle positif et d'appréhender les problèmes sociétaux, que ce soit en matière de diversité, de conditions de travail et d'environnement. Estimant avoir déjà eu l'occasion de promouvoir la diversité et l'acceptation, tout en reconnaissant que des efforts restaient à faire. Dans ce même communiqué, H&M reconnaît sa responsabilité et affirme que le racisme doit être éradiqué. 

Les stars montent au créneau

Des excuses qui arrivent peut-être trop tard, pour de
© Anton Mak
nombreux internautes, parmi lesquels le chanteur The Weeknd, l'interprète de Starboy, I fell it coming ou Earned it, tiré du film 50 nuances de Grey. 
L'artiste avait réalisé une collection pour hommes avec la marque, en 2016. Lancée en mars 2017, cette collection avait connu un vif succès. Ce matin, il s'est dit embarrassé, mais surtout choqué par cette photo. Il a depuis annoncé qu'il rompait ses liens avec la marque suédoise, sur son compte Twitter. 
Même déception du côté du basketteur Lebron James. Le joueur des Cavaliers de Cleveland, connu pour ses prises de positions franches, notamment, sur des questions de racisme s'est lui aussi exprimé sur cette photo. 
© Capture Instagram
© Capture Instagram
A la place de l'inscription polémique, une couronne, accompagnée du message suivant. "H&M tu nous a tous trompés ! Et nous ne nous tromperons pas ! S'en est assez, tout ce que je vois quand je regarde cette photo. Je vois un jeune roi !! Un leader de ce monde, une force intouchable qu’on ne peut nier ! En tant qu’Afro-Américains, nous devrons toujours briser les barrières, prouver que les gens ont tort et travailler encore plus dur pour prouver que nous avons notre place dans ce monde. Mais devinez quoi, c’est ce que nous aimons parce que les bénéfices au bout du chemin sont si beaux !!" exprimé la star du basket.

#BuyBlack, nouveau slogan militant

Conséquence de cette polémique, de plus en plus d'internautes américains utilisent le hashtag #BuyBlack, qui invite les consommateurs à acheter dans des enseignes tenues par des Afro-Américains. 
Se sentant insultés par la publicité du géant suédois H&M, mais également par d'autres publicités et marques internationales, ils estiment qu'il faut aujourd'hui se tourner vers des enseignes qui respectent la communauté noire. Dans le même esprit, ils diffusent même des listes de magasins tenus par des noirs. 

D'autres marques épinglées

Il y a 4 ans, c'est la marque de vêtements espagnole Zara qui avait dû retirer de la vente un tee-shirt pour enfants orné d'une étoile jaune. Nouveau tollé en raison de la ressemblance avec l'étoile imposée aux Juifs par les nazis avant et pendant la Seconde Guerre mondiale.


Il y a juste 3 mois, les cosmétiques Dove connaissaient également un "bad buzz" après une publicité montrant une femme noire enlevant un tee-shirt pour laisser apparaître une femme blanche et rousse.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play