L'hôpital des Nounours est ouvert

société
Hôpital des nounours
Nounours en pleine consultation ©Jérôme Boécasse
L'association Médik West Indies et l'ANEMF (Association nationale des étudiants en médecine de France) ont lancé ce matin l'Hôpital des Nounours... Un projet de dédramatisation des soins et du "passage chez le médecin", destiné aux tout-petits.
Ils sont venus en consultation... Une quarantaine d'élèves, un peu inquiets, avec sous le bras, leur fidèle comagnon, Nounours... Inquiets parce que Nounours est malade et ce matin, il avait rendez-vous chez le médecin. 

Dédramatiser la visite chez le médecin

La visite chez le médecin, pas le rendez-vous préféré des tout-petits... D'où cette opération de santé publique, lancée, il y a plus de 10 ans, coordonnée par l'Association des étudiants en médecine de France (ANEMF) et mise en place dans toute la France. Elle était organisée, sur le campus de Fouillole, à Pointe-à-Pitre, pour la deuxième année, aujourd'hui... Avec pour but de faire découvrir le milieu de la santé de façon pédagogique et ludique aux enfants. Une idée amusante qui a comme objectif de réduire l'angoisse et l'appréhension des enfants lors d'une hospitalisation ou de soins ultérieurs. 
Et ce matin, ils ont tous joué le jeu... Certains, le plus sérieusement du monde...
Ici, Nounours est en consultation...

Un hôpital fictif aussi vrai que possible

Comme ce petit bonhomme, rassuré pour son Nounours, trois classes des écoles des Abymes sont venues, ce matin, pour faire soigner leur peluche malade par les étudiants en santé. Ils sont étudiants en médecine, pharmacie, soins infirmiers, bénévoles, et ils avaient pour mission de jouer le rôle du personnel soignant. Ainsi, dans cet hôpital fictif, on retrouve l'ensemble des services et des professions présents dans le milieu médical. 
Hôpital des Nounours
©J. Boécasse
Gants, masques, bonnets, aiguilles, stéthoscope... Tout est fait pour que les enfants se plongent dans ce monde qui leur fait si peur. Un peu impressionnés au début, ils finissent par prendre goût à l'exercice. 
Y compris quand Michaël, le chien en peluche, doit être opéré... On ouvre grand les yeux et les oreilles.
Chaque année, ce sont plus de 10 000 enfants qui profitent de l'opération... Un immense succès pour cette initiative, qui au fil des ans, a dû surement susciter des vocations. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live