publicité

Il y a 8 ans, Patrick Saint-Eloi nous quittait

Déjà 8 ans qu'il n'est plus là... Patrick Saint-Eloi nous quittait le 18 septembre 2010, des suites d'une longue maladie... .... Chanteur emblématique du groupe Kassav de 1982 à 2002, il se lance par la suite dans une brillante carrière en solo, avec succès... 

  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le
Sa voix était connue de tous... Il était le chanteur de zouk le plus populaire chez nous... Patrick Saint-Eloi, le crooner, le pilier et défenseur de notre culture s'éteignait le 18 septembre 2010. 
 

La musique, une passion dès le plus jeune âge

Dès sa naissance, le 20 octobre 1958 à Pointe-à-Pitre, la musique a toujours été au centre de son univers.
A l'âge de 17 ans, il quitte la Guadeloupe, direction Paris. Là bas, il continue à nourrir sa passion... Après avoir touché de nombreux instruments, il goûte au chant. In rejoint le groupe VEnus One, repéré par Pierre-Edouard et Georges Décimus. Une rencontre avec les deux frères, déterminante pour la suite de sa carrière...
Ils sont en train de créer leur propre groupe et recherchent un chanteur. Ce groupe deviendra Kassav', le plus grand groupe des Antilles Guyane. 
Le zouk devient la musique référence de nos départements et Kassav' son fer de lance. Le monde entier découvre le zouk. 
 

La machine Kassav'

Le succès est au rendez-vous pour le groupe qui enchaîne les disques d'or. Saint-Eloi, comme les autres membres de Kassav' se lance également en solo. Son premier album, Mizik cé lanmou, en 1982 remporte un vif succès. D'autres suivront , A la demande en 1984, Bizness (avec J-P. Marthély) en 1985, Bizouk en 1992, Zoukamine en 1994, Marthéloi (avec J-P. Marthély)en 1996 puis Lovtans en 1998, pour ne citer qu'eux. Des disques comportant de nombreux tubes "Zouké", "Ki jan ké fè", "Mistè la via", "Rev an mwen", "La i pann' i sèk"...
Il aborde des thèmes aussi variés que l'amour dans ses zouk love inimitables, ou encore l'inceste et rend un hommage aux victimes de l'esclavage dans son titre "Réhabilitation". 
Les tournées à travers le monde, les salles de concerts sont son quotidien, avec Kassav. Son groupe qu'il décide de quitter en 2002 pour se consacrer pleinement à sa carrière solo, chez lui, en Guadeloupe.
 

Son "retour" au pays après Kassav'

L'artiste revient en 2005 avec un nouvel album "Plezi". Patrick Saint-Eloi se fait plaisir dans ses compositions et ses duos, comme celui avec Daly, sur "Respè".  
S'ensuit une tournée dans l'Hexagone, puis en 2007, un best-of baptisé Zoukolexion. 
Le 16 juin 2007, une date qui restera dans sa mémoire. Son nom seul est à l'affiche, du Zénith de Paris. L'année d'après, le 13 août 2008, c'est dans son île natale qu'on lui rend hommage. La Région Guadeloupe organise un concert, dans sa commune du Moule, devant plus de 30 000 personnes. Quelques mois plus tard paraît Zoukolexion vol. 2.
 

La Guadeloupe perd l'un de ses ambassadeurs

Dans les mois qui suivent, on entend de plus souvent parler de sa maladie. Patrick Saint-Eloi souffre d'un cancer. Il décède le 18 septembre 2010. La nouvelle de sa mort se propage comme une onde de choc en Guadeloupe, mais également en Martique, en Guyane et outre-Atlantique. 
Le zouk a perdu son plus fidèle défenseur... Lui qui n'a jamais chanté qu'en créole...
Patrick Saint-Eloi a été inhumé au Moule, après une veillée populaire sur la place de la liberté au Moule. Des milliers de Guadeloupéens viennent lui rendre un dernier hommage, ainsi que ses anciens partenaires de Kassav'.
Les membres du groupe Kassav' se recueille devant le cercueil de Patrick Saint-Eloi.
Les membres du groupe Kassav' se recueille devant le cercueil de Patrick Saint-Eloi.
A (re) voir l'émission Atout coeur spéciale Patrick Saint-Eloi : 
ATOUT COEUR PSE

Quelques uns de ses titres :

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play