publicité

Insécurité Guadeloupe : les commerçants de Pointe-à-Pitre en colère

La préfecture réagit suite aux récents braquages à Pointe-à-Pitre. Conséquence, les unités de police du GIPN et du CDI voient leur champ d'intervention élargi. Insuffisant pour les commerçants pointois qui restent en colère.

  • Par Carole Petit
  • Publié le
Suite aux braquages violents de mercredi dernier à Pointe-à-Pitre, la préfecture fait appel aux unités spéciales du GIPN et du CDI. Déjà opérationnels en centre ville, ces agents vont désormais étendre leur champ d'intervention à la périphérie. Pour les commerçants c'est une bonne nouvelle mais c'est loin d'être suffisant.

A voir sur le sujet le reportage de Jacky Massicot et Rodrigue Lami :

RENFORTS GIPN POINTE A PITRE

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play