Jacques Cicofran, l'un des pères du club de basket Ban E Lot, n'est plus

décès
Jacques Cicofran
Le monde du basket pleure Jacques Cicofran, ancien CTR de la Guadeloupe. ©Guadeloupe La 1ère
Le monde du sport pleure Jacques Cicofran, décédé à l'âge de 80 ans. Enfant de l'AC Darboussier, l'un des créateurs du club du Ban E Lot, il a marqué son époque en devenantle conseiller technique régional (CTR) de la discipline dans les années 80.

Il aimait nager, il aimait le sport... Plus particulièrement le basket. Il était l'une des figures du basket guadeloupéen. 

Jacques Cicofran avait débuté le basket dans le club de son quartier, l'Amicale Club Darboussier, âgé d'une dizaine d'années.

Après une brillante carrière de joueur, il part à l'INSEP préparer son diplôme d'entraîneur.

Au cours de cette période, il rencontre des personnalités du basket français et fait son stage dans le club de Bagnolet. Au départ, il s'occupe des équipes de jeunes puis la direction lui confie le groupe professionnel. 

Fort de cette expérience, il revient chez lui à l'ACD. Mais malheureusement, ses principes ne s'accordent pas avec ceux des dirigeants de l'époque. 

En 1969, il quitte l'ACD afin de créer son propre club, le Ban E Lot qui voit naissance le 25 septembre 1969. 

En 1982, la Fédération française de basket décide de nommer un conseiller technique régional en Guadeloupe, afin d'épauler Charles Fédelin qui officie pour les deux îles. 
L'amoureux du basket est choisi et reste à ce poste jusqu'à sa retraite en 2003. Sa succession est assurée par Patrick Cham. 

Le formateur était connu pour sa rigueur et son sens des responsabilités. Des qualités inculquées au sein de son club le Ban E Lot. 

Jacques Cicofran s'est éteint ce mercredi matin, des suites d'une longue maladie. 

Le président du Département, Guy Losbar a salué "la mémoire de ce sportif émérite qui aura oeuvré toute sa vie pour le développement du basket-ball mais aussi la formation de la jeunesse guadeloupéenne".