publicité

José Chacon va faire appel de sa suspension pour dopage et de son amende de 10 000 euros.

  • C. Céprika
  • Publié le
Le cycliste a été contrôlé positif à l’occasion d’une course en Martinique, le grand prix du 22 mai. L’agence française de lutte contre le dopage relève dans ses urines de la TriamCinalone Acétonide, un produit qui permettrait de masquer la prise de cortisone. Le coureur cycliste crie toujours sa bonne foi.
Max Macambou, son directeur sportif de l’époque pense que José Chacon doit être rétablit dans son bon droit parce qu’il a un dossier qui lui donnerait raison.

Max Macambou

 

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play