guadeloupe
info locale

Les journées de lutte contre l’illettrisme se poursuivent…

société
Illétrisme 3
Depuis le début de cette semaine ces journées se tiennent avec plusieurs manifestations. Ce matin : journée d’information à la médiathèque Félix Proto aux Abymes. Le thème :  « Lire et écrire pour prévenir l’illettrisme chez les jeunes ».
L'illetrisme, qui ne doit pas se confondre avec l'analphabétisme, désigne la situation d'une personne qui a bénéficié d'apprentissages mais qui n'a pas acquis - ou qui a perdu - la maîtrise de la lecture et de l'écriture, en raison notamment d'apprentissages trop fragiles.
De fait, cette personne ne possède pas les compétences de base pour être autonome dans les situations simples de la vie courante et se trouve particulièrement exposée au risque d'exclusion sociale.
©guadeloupe

Les données du Rectorat de Guadeloupe le disent : 

En métropole,  7% des 18-65 ans, soit 2,5 millions de personnes, sont confrontées à l’illettrisme (source : Insee, enquête "Information et vie quotidienne"), pour un Guadeloupéen sur cinq, la communication est très difficile. Des gestes de la vie quotidienne comme lire un journal, rédiger une demande d’emploi ou comprendre un contrat en sont rendus d’autant plus délicats.

Les résultats des épreuves de lecture de la journée d’appel de préparation à la défense (JAPD) de 2011/2012 révèlaient que 34% des jeunes Guadeloupéens éprouvent des difficultés en lecture
L’illettrisme est donc un important problème de société en Guadeloupe. Les personnes illettrées ont été scolarisées, mais ne maîtrisent pas, pour autant, la lecture, l’écriture ou encore le calcul. Souvent ces personnes le cachent. Et avec le développement du numérique désormais pour tous les moments de la vie, ces personnes ont une sorte de « double peine »

Peggy Robert Guadeloupe La 1ère La Radio

La prévention de l’illettrisme est donc au cœur des actions de l’éducation dès l’entrée à l’école maternelle. La refondation de l'École a pour objectif d'agir le plus précocement possible pour lutter contre les inégalités et de favoriser des apprentissages durables et plus solides.
©guadeloupe
Publicité