L’eau potable de Guadeloupe est l’une des plus chères de France

consommation
eau potable
©FJO
Dans Son dernier rapport, qui vient de paraître, l’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement présente la synthèse de l’organisation et de la performance de la gestion du précieux liquide. Il rassemble les résultats de l’année 2020 et montre à quel point les Outre-mer sont à la traîne ; la Guadeloupe encore plus que les autres, avec le prix le plus élevé, le rendement le plus faible, et la plus mauvaise connaissance du réseau…

6 euros 52 le mètre cube c’est 13 centimes de plus que l’année précédente mais surtout l’eau de Guadeloupe est l’une des plus chères de France en 2020, outremer compris….

A titre d’exemple, à la Réunion, le mètre cube coute 4 euros de moins. Au niveau national son prix moyen est de 4 euros trente.

Des coûts extrêmes donc pour la Guadeloupe pour un rendement minime, là aussi l’un des pires de France, outremer encore une fois compris….

Pour être conforme aux exigences réglementaires, il doit être de l’ordre de 85%. En Guadeloupe, en raison des fuites sur le réseau, en 2020 il était toujours en dessous de 60%.

Un résultat qui légalement oblige à s’attaquer au problème de la déperdition. Outremer c’est Mayotte qui affiche le meilleur résultat avec un rendement supérieur à 70%.

Côté connaissance du réseau, une fois de plus en 2020, c’est encore la Guadeloupe qui s’illustre par ses mauvais chiffres. Avec Mayotte, c’est en Guadeloupe que l’indice de connaissance et de gestion patrimoniale des réseaux d’eau potable est le plus bas de France.

Formation eau potable agents communaux
©B. Pansiot-Villon

Enfin côté consommation, c’est l’Outremer qui utilise le plus le précieux liquide, surtout la Réunion et la Martinique, quasiment 2 fois plus que les départements de l’Hexagone.