L’épidémie de zika va-t-elle entraîner un recul des naissances en Guadeloupe ? 2017 le dira

zika
femmes enceintes et Zika
©L. Guiolet-Oulac
Pas facile d’envisager une grossesse en pleine épidémie de zika.  Il est conseillé aux femmes de reporter leur projet. Et la procréation médicalement assistée est provisoirement suspendue au CHU
L’équipe de gynécologie obstétrique du CHU de Pointe-à-Pitre Abymes ouvre ses portes à la presse aujourd’hui. En cette période d’épidémie de zika, il s’agit d’expliquer la prise en charge des femmes enceintes. L’an dernier, 4 835 enfants sont nés chez nous. Avec le virus qui sévit chez nous depuis plusieurs mois, et qui continue de s’étendre, ce pourrait connaître une baisse, du fait que certaines femmes ont reporté leur projet de grossesse. Mais il est encore bien trop tôt pour le dire. Pour l’instant, la courbe s’inverse même. 
Le professeur Eustase Janky, chef du service gynécologie obstétrique au CHU

Le professeur Eustase Janky,

En pleine épidémie de Zika, la surveillance des grossesses est renforcée en Guadeloupe. La maladie peut en effet entraîner des complications pour le foetus...Au centre hospitalier de pointe à pitre le service de gynécologie obestétrique a mis en place un suivi médical spécfifique..

VOIR : 
©guadeloupe


Les Outre-mer en continu
Accéder au live