L'état d'urgence sanitaire déclenché à Saint-Barthélemy et Saint-Martin

coronavirus
Saint Barth for ever
©E. Stimpfling
Le Sénat a décidé, ce lundi 26 juillet, de l’adoption de l’état d’urgence sanitaire à Saint-Barthélemy et à Saint-Martin et ce, jusqu’au 30 septembre 2021. Première décision, la fermeture des discothèques et l'interdiction d'exploitation des pistes de danse et des débits de boissons.

La mesure avait été annoncée, elle est désormais effective. Les Iles du Nord sont soumises à l'état d'urgence sanitaire, depuis ce lundi 26 juillet, en raison de la situation sanitaire. 

Discothèques, pistes de danse et bars fermés

À Saint-Barthélemy, la situation s’est fortement dégradée la semaine dernière, suite à l’apparition de clusters chez des saisonniers venus de l'Hexagone, indiquent les services de la préfecture de Saint-Barthélemy et Saint-Martin. Ces vacanciers ont propagé le virus lors d’activités festives, précisent les autorités. Le 22 juillet, l'Agence régionale de santé stipulait qu'aucun cluster n'avait été enregistré depuis début avril. 
Une circulation active du virus qui a poussé le représentant de l'Etat à décider de la fermeture des discothèques à compter d’aujourd’hui (26 juillet 2021) "afin de contenir les chaînes de contamination". L’exploitation des pistes de danse des débits de boisson est également interdite à Saint-Barthélemy, comme à Saint-Martin.

Une forte augmentation du nombre de cas à Saint-Barth

Cette mesure exceptionnelle n'est pas une surprise pour les habitants. Le 23 juillet dernier, l'Agence régionale de Santé mettait en garde. Sur le dernier bulletin sanitaire pour la semaine du 12 au 18 juillet, l’ARS dénombrait 5 cas de Covid-19 sur l'île, soit un taux de positivité à 0,6 %. Des chiffres qui ont explosé la semaine suivante avec 102 tests positifs recensés sur le territoire, le taux de positivité s’établissant ainsi à 7,7%.

Saint-Martin se retrouve également sous le coup de l'état d'urgence sanitaire. Sur place, la situation se stabilise. Pour la semaine du 12 au 18 juillet, 51 nouveaux cas étaient recensés sur le territoire, 53 la semaine précédente. 

La préfecture incite à la vaccination. Pour rappel, au mardi 20 juillet, le taux de couverture vaccinale était de 64,77% à Saint-Barthélemy et de 35,03% à Saint-Martin. En Guadeloupe, il est de 25,78%.