L'Etat et la Région structurent leurs aides en faveur du secteur culturel

spectacle
Accord cadre
©Préfecture
Un accord-cadre d’un montant total de 1,18 million d’euros ayant pour objet la déclinaison du Plan de Relance en soutien au spectacle vivant et aux festivals, avec l’emploi pour cible majeure, sera signé en ce sens, ce mercredi, entre l'Etat et la Région.

Ce ne sera pas la première initiative prisepour venir en aide au secteur de la culture et du spectacle. Tout au long de la crise sanitaire dont ils ont été des victimes particulièrement impactées, puisqu'ils ne pouvaient plus travailler, les professionnels du monde de la culture et du spectacle ont été accompagnés par les instances. Tant bien que mal.
Pour autant, la volontéd'agir n'a jamais fait défaut mais globalement, elle a souvent manqué d'efficacité face à une situation désastreuse. En plus des mesures décidées par l'Etat, chaque collectivité y est allée des ses propres aides.
Jean-Claude Nelson, Région Guadeloupe

©Guadeloupe

Et ce mercredi 10 novembre 2021, le préfet de Région Alexandre Rochatte et le premier vice-président du Conseil Régional Jean-Marie Hubert ont signé, en présence des acteurs du spectacle, un accord cadre pour dynamiser les Industries Culturelles et Créatives (ICC) et relancer le secteur du spectacle vivant et des festivals.

Un accord-cadre entre l'Etat et la Région qui s'articulera en trois axes : 
• Axe 1 : le déploiement en Guadeloupe de Cafés-Cultures, dispositif national d’aide à l’emploi artistique du spectacle vivant dans les cafés, bars et restaurants, assorti de la création d’un fonds exceptionnel régional complémentaire au dispositif Cafés-Cultures.
• Axe 2 : Le soutien à la diffusion professionnelle par la création d’un fonds destiné aux équipes artistiques professionnelles indépendantes et aux lieux non éligibles au dispositif Cafés-Cultures.
• Axe 3 : le soutien financier aux festivals culturels et le lancement d’une étude d’observation de ce secteur notamment son impact.

L'Etat prévoit aussi de mettre en place une structure qui sera chargée de mieux faire connaître le dispositif Une structure sera missionnée pour déployer le dispositif Cafés Cultures en Guadeloupe. Elle sera chargée d’informer les lieux concernés sur le dispositif, et de les accompagner pour leur en faciliter l’accès, notamment en termes d’obtention de la licence (formations à la sécurité).

Sont éligibles au dispositif "Cafés Culures" : 

Les cafés, bars et restaurants, les établissements recevant du public (ERP) de type N catégorie 5 :
• d’une jauge inférieure à 200 places
• détenteurs d’une licence d’entrepreneur de spectacle de catégorie 1 (à partir de 6 représentations / an)