L'indice des prix à la consommation était en baisse de 0,7 % en septembre

consommation
masque dans les commerces
En septembre les prix baissent en Guadeloupe de 0,7 %. Les prix dans l’alimentation sont en légère hausse (+ 0,1 %) ; à contrario les prix sont en baisse dans de nombreux autres secteurs : produits manufacturés (– 0,1 %), énergie (– 1,0 %) et services (– 1,4 %).
 
* Les prix de l’alimentation augmentent légèrement au cours du mois de septembre (+ 0,1 %). Les prix des produits frais continuent de croître (+ 0,4 %), tandis que ceux de l’alimentation hors produits frais sont stables. Sur un an, les prix de l’alimentation progressent de 1,6 %.
* Contrairement au mois précédent, les prix des produits manufacturés sont en légère baisse de 0,1 % en septembre, bien que les prix de l’habillement et chaussures continuent d’augmenter (+ 2,0 %). La baisse des prix des produits de santé et des autres produits manufacturés (respectivement – 0,4 % et – 0,5 %) compense la hausse. Les prix des produits manufacturés augmentent de 0,3 % sur une année.
* Les prix de l’énergie diminuent (– 1,0 %) ce mois-ci. Ceux des produits pétroliers baissent de 1,4 %, dont les prix des carburants : gazole (– 1,7 %), l’essence sans plomb (– 1,5 %). Toutefois, les prix de la bouteille de gaz augmentent de 1,1 %. Les prix de l’énergie sont globalement en forte baisse sur un an (– 5,9 %).
* Les prix des services régressent (– 1,4 %). Les prix des loyers et services rattachés ainsi que ceux des services de communication sont stables. Dans le même temps, les prix des services de santé, ainsi que ceux des autres services baissent (respectivement – 0,9 % et – 0,8 %). Les prix des services des transports, quant à eux, chutent de 16,7 %.

Malgré cette forte diminution mensuelle, les prix des services dans son ensemble, restent tout de même en hausse de 0,2 % sur un an. 

Indice des prix à la consommation des ménages


L'INSEE précise dependant que :
"la crise sanitaire de la Covid-19 a affecté la production de l’indice des prix à la consommation : les relevés de prix dans les points de vente physiques, suspendus depuis le 16 mars, ont progressivement repris au cours du mois de juin au fur et à mesure des réouvertures des points de vente et de leur approvisionnement.
D’avril à juin, les taux d’imputation étaient trop élevés et les indices n’ont pas pu être publiés"
Les Outre-mer en continu
Accéder au live