L'UDE-MEDEF veut engager la bataille du pouvoir d'achat, à sa manière

entreprises
Conférence de presse UDE-MEDEF
Conférence de presse UDE-MEDEF, 20 juillet 2022 ©R. Malety
Alors que le pouvoir d'achat est dans tous les discours aujourd'hui, l'UDE-MEDF s'exprime sur le sujet. Pour elle, la loi sur le pouvoir d’achat ne doit pas être une extension du « quoi qu’il en coûte », parce que la politique du carnet de chèques n’est plus possible. Elle plaide donc pour des mesures ciblées, proportionnées et limitées dans le temps et surtout adaptées à l'Archipel (coûts d’acheminement et d’approvisionnement, carburant).

Pour l'UDE MEDEF, il s'agissait avant tout de rappeler le rôle jouer par le monde de l'entreprise au plus fort de la crise sanitaire et sociale. Un rôle qui malgré tout a laissé des traces dans leur situation économique et financière. C'est dire qu'au cœur du débat sur le pouvoir d'achat et singulièrement à quelques heures de l'arrivée en Guadeloupe du ministre délégué de l'Outre-mer, l'UDE-MEDEF compte bien faire entendre se priorités

Bruno Blandin pdt de l' UDE-MEDEF

C'est d'ailleurs sur la question de l'emploi des jeunes que les entrepreneurs soulignent les efforts qu'ils ont déjà menés et pour lesquels ils souhaitent être soutenus par l'Etat pour poursuivre en ce sens.

Ryan Beaubois, secrétaire général de l'UDE MEDEF

Et pour un tel effort pour le retour au pays des jeunes hautement qualifiés, l'UDE-MEDF plaident pour une exonération sociale afin de faire face à la hauteur de salaire à laquelle ils peuvent prétendre, seule manière pour les entreprises guadeloupéennes de rivaliser avec les entreprises de l'hexagone et d'ailleurs quant aux salaires proposés à ces jeunes 

Enfin l'Union des Entreprises souhaite améliorer son accessibilité pour mettre tous ces services à la portée des jeunes créateurs d'entreprises grâce à une application qu'elle lancera en septembre. Elle compte ainsi participer au développement du territoire en mettant justement tous ses outils au service des jeunes entreprises.