La croissance est en recul en Guadeloupe

économie
Recul de la croissance
©IREF
La consommation des ménages diminue drastiquement et même si quelques dépenses publiques résistent et empêchent une plongée du PIB, une étude de l’INSEE révèle que l’année 2020 aura été catastrophique pour les comptes de Guadeloupe un peu comme dans toutes les régions d’Outremer.

C’est généralement la consommation des ménages qui donne le poul de la santé économique de notre territoire. En 2020, elle a chuté, on le comprend avec cette épidémie  qui a paralysé notre territoire comme le reste du monde. Affectée par les mesures restrictives, cette consommation chute de 4,8% et contribue de fait  à la baisse du PIB chez nous l’année dernière. Cela dit, au regard de plusieurs dispositifs mis en place notamment  celui du chomage partiel et l’impossibilité de se déplacer, il apparaît que l’épargne des ménages augmente de 2,5% à 7,4% entre 2019 et 2020.

Une économie dévastée

Autre donnée  révélée par cette étude de l’INSEE, le frein des investissements du secteur privé lié aux incertitudes engendrées par la crise sanitaire. Pour le secteur public, il enregistre son niveau le plus bas d’investissement  depuis ces 10 dernières années. La baisse est évaluée à plus de 17%.

 Un monde à l’arrêt et forcément des exportations et des importations en berne. En 2020, l’activité touristique a également été très impactée, les valeurs s’effondrent, par exemple, de 45% pour l’activité hôtellière bien plus qu’en Martinique et en Guyane. Dans la restauration, le chiffre d’affaires du secteur baisse de 25%.

Selon cette étude, la période du premier confinement a fait reculer l’activité globale de 20% ce qui entraine une chute de 3 points du PIB.

C’est une économie dévastée que révèle cette étude. La Guadeloupe dispose de particularités structurelles qui parfois  lui ont permis de limiter la casse économique. Cependant, cette année 2020 pèsera fortement sur l’avenir tant il sera difficile de retrouver le niveau économique de 2019.