La DEAL intervient dans le conflit des riverains de Gédon Lamentin avec l'usine d'équarrissage

vie locale
Usine d'équarrissage à Lamentin
©Guadeloupe La 1ère
Depuis plusieurs mois les habitants se plaignent de mauvaises odeurs causées par l’usine de Gédon. Cette fois c'est la DEAL qui a tenu à faire le point sur les avancées du dossier, notamment sur le suivi des recommandations faites à l'usine.

Depuis plusieurs mois les habitants se plaignent de mauvaises odeurs causées par l’usine de Gédon. Unité de traitement de déchets d’abattoirs.
Plusieurs courriers ont déjà été adressés aux services de l’Etat, pour mettre un terme définitif à la pollution occasionnée par  l’usine ; courrier  restés sans réponse selon le collectif, qui menace de passer à des actions plus musclées.

Aujourd’hui, la DEAL réagit et précise que c’est une installation classée qui fait aussi l’objet d’un suivi. Et lors des échanges avec le collectif des riverains et le comité de suivi instauré en mai dernier, les dysfonctions de l’usine ont été abordés. La DEAL estime d'ailleurs que la SEG (société d’équarrissage de la Guadeloupe) est à l’écoute.

Thierry Lecomte, responsable du service risque, énergie et déchets à la DEAL, et chef de service des ICPE , Installations Classées pour la Prévention de l’Environnement.
 

Thierry Lecomte,

Pour Thierry Lecomte, il faut noter la volonté des nouveaux propriétaires de l'usine, même si ce n'est pas encore satisfaisant par rapport à l'attente réelle des riverains.  

Thierry Lecomte,

Reste à savoir si ces mots sont de nature à apaiser la colère des riverains souvent livrés à leur sort, en l'occurence des nuisances olfactives qui persistent malgré les engagements et les promesses de l'usine.