La Désirade sous étroite surveillance après l'émergence de plusieurs cas de Covid-19

coronavirus
Rade de la Désirade

La Désirade est sous surveillance aigue. Le taux d’incidence de l’épidémie s’est envolé là-bas, la semaine passée... Toute proportion gardée. Ce sont 3 nouveaux cas qui affolent les statistiques... Les autorités sanitaires souhaitent néanmoins accélérer la vaccination sur place.

Si les derniers chiffres globaux de la circulation du SARS Cov 2 en Guadeloupe sont plutôt encourageants, en revanche la situation à la Désirade inquiète les autorités sanitaires.
Le taux d’incidence s’est envolé là-bas la semaine dernière dépassant le seuil d’alerte... Un indicateur à mettre en perspective avec la faible population de l’ile (1465 habitants recensés en 2016).   

Les autorités surveillent néanmoins le périmètre de très près et tentent d’accélérer la campagne vaccinale sur place.  

Un taux d'incidence en nette augmentation

En 8 jours, toute proportion gardée, le taux d’incidence y a bondi. Il est passé de 69 pour 100 000 habitants, à plus de 207.
Pour rappel, le taux d’incidence mesure le nombre de personnes positives à la Covid-19 pour 100 000 habitants, sur une semaine. Le seuil d’alerte a donc été dépassé...
A l’échelle régionale, à titre de comparaison, ce taux, pour ces 7 derniers jours, est de 183,6 pour 100 000 habitants.

Les autorités sanitaires sont de ce fait en alerte. Des tests vont ainsi être proposés à la population, à partir du 10 mai, afin d’en savoir un plus sur la circulation du virus dans l’île, et casser les chaînes de contamination.

Une campagne de vaccination doit également être menée, en partenariat avec la mairie. Ouverte à tous les résidents de plus de 18 ans. Elle se déroulera les 21 et 22 mai. Et c’est le vaccin des laboratoires Pfizer, comme dans tous les autres centres de vaccination, du département, qui sera fourni.