La fracture numérique continue de se creuser entre l'Hexagone et les Antilles

internet
Fibre optique
©DR

Selon une étude du "Think Tank" Terra Nova le déploiement fibre en France est en progression. Mais, il est inégal. En Guadeloupe et en Martinique le déploiement de la fibre optique fait l’objet d’un important retard.

Internet fait partie de notre quotidien. L'accès au très haut débit est important pour de nombreux Français. Aujourd'hui, ordinateur et téléphone sont utilisés que ce soit pour faire des achats en ligne, s'informer, consulter un médecin ou visionner un film... le Plan France très haut débit (PFTHD) vise à permettre à tous l’accès au très haut débit fixe (< 30 Mbit/s) d’ici 2022, et à déployer la fibre optique sur tout le territoire national d’ici 2025. Pour l'heure, tous les départements français ne sont égaux face à la couverture numérique. La fracture numérique persiste. 

Disparités sur le territoire national

Les difficultés d'accès à internet sont davantage observées dans les zones rurales, sur le territoire national. Dans les régions urbaines, près de 80% des habitants peuvent bénéficier d’une connexion en fibre optique contre 30% à la campagne…

Les régions Île-de-France, Hauts-de-France et Provence-Alpes-Côte-d’Azur sont les trois régions hexagonales dans lesquelles le déploiement de la fibre était le plus avancé fin 2020, avec en moyenne 76 % des locaux éligibles à la FttH (fibre optique jusqu’au domicile).

La Réunion en tête du déploiement de la fibre, la Guadeloupe et la Martinique, à la traîne

En Outre-mer, à l’exception de La Réunion (83 %), le déploiement de la fibre optique fait l’objet d’un important retard.
Fin 2020, le taux d'éligibilité à la fibre des foyers situés dans les départements ultramarins était bas. Ainsi, en Guadeloupe, seuls 22% des foyers sont raccordables. Le pourcentage est de 26% en Guyane et de 22% à la Martinique. Des chiffres largement inférieurs à la moyenne nationale qui est de 60%.
Mayotte ne figure pas au classement, car La fibre optique n’est pas disponible sur l'île.

L'avance prise par La Réunion s'explique par un parti pris. L’importance du déploiement de la fibre optique sur l'île tient en partie au volontarisme de groupe Oceinde (avec son fournisseur d’accès ZEOP) qui a débuté l'installation de fibre sur le territoire dès 2011 sur ses fonds propres.

En Guyane et en Guadeloupe, la vitesse de déploiement s’intensifie chaque année. Quant à la Martinique, le nombre de locaux éligibles augmente en moyenne de près de 50 % par an depuis trois ans, soit plus rapidement que la moyenne nationale.