La Guadeloupe et l'Outremer analyse le Brexit

europe
drapeau européen
©WINFRIED ROTHERMEL / PICTURE ALLIANCE / PICTURE-ALLIANCE/AFP
Les Britanniques ont voté leur sortie du marché unique. Au plan local les réactions sont diverses. Mais tous estiment qu'il y a une leçon à tirer de ce Brexit, même si elle n'est pas la même pour tous.

Le jour d’après cet incroyable camouflet pour l’Union Européenne. Les dirigeants de l’Union Européennes doivent se réunir mardi prochain. Angela Merkel, la chancelière Allemande et François Hollande estiment que c’est un « mauvais coup » porté à la construction européenne. Les deux dirigeants appellent Londres à entamer rapidement la procédure de sortie de l’Union Euorpéenne.
Ce Brexit n’est peut être pas une mauvaise chose pour toute le monde. La finance française y voit une occasion de s’emparer du leadership des places boursières et pour les outre-mer, Samai Badat-Karam, la secrétaire général de la Fedom y voit aussi une bonne occasion pour les régions ultrapériphériques de l’Europe, une bonne occasion de repenser la collaboration avec l’Europe et notamment concernant les programmes opérationnels, les fameux fonds européens. Les réactions enregistrées en Guadeloupe sont très contrastées : entre satisfaction pour Jean-Jacob Bicep, l’ancien député européen, ou encore Félix Flémin, secrétaire général du Parti communiste Guadeloupe et demande d’un Europe plus solidaire avec Lucette Michaux-Chevry.
VOIR :
©guadeloupe

VOIR AUSSI : 
 

©guadeloupe

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live