La Guadeloupe se souvient du jour où Valéry Giscard d’Estaing a placé la Guadeloupe au centre du monde

président de la république
Valéry Giscard d'Estaing
C'était en 1979 : le Sommet des quatre Grands se tenait dans notre petit archipel des Antilles. Pour l'occasion, les dirigeants des quatre puissances occidentales de l’époque, avaient échangé sur divers problèmes mondiaux... à Saint-François. Les élus saluent aussi le réformiste qu'il était.

Un Sommet mondial en Guadeloupe

Valéry Giscard d’Estaing, malade depuis plusieurs mois, est mort des suites de la Covid-19, ce mercredi 2 décembre 2020. Le troisième président de la Vème République avait 94 ans.
Le Centre-droit VGE, comme on l'appelait, a su réformer la France. Il a aussi pris part aux grand rendez-vous de ce monde.
La Guadeloupe y a participé, au moins par sa géographie.
Eric Rayapin, revient sur le sommet des quatre grands, qui s'était déroulé à Saint-François, en 1979 :
La relance de la construction Européenne figure aussi parmi les combats menés avec succès par Valéry Giscard d’Estaing, de même que la volonté de sortir d'une logique de guerre pour installer la paix.
Il a ramené la majorité à 18 ans ; avant lui, on devenait majeur à 21 ans et 6 mois.
Ce président de la République a aussi amélioré la condition féminine, avec l'intervention de femmes comme Simone Veil, ou Françoise Giroud, dans la politique nationale. Elles ont porté les projets, qui ont conduit aux droits à l'avortement et à la contraception, l'allocation en faveur des femmes seules.
Valéry Giscard d’Estaing est aussi à l'origine de l'arrivée d'EDF, en Guadeloupe. Société qui a pris le relais de la SPEDEG, producteur d'électricité dans l'archipel, jusqu'à la nationalisation du secteur de l'énergie.  
 

Hommages en nombre des élus Guadeloupéens

Valéry Giscard d’Estaing a eu les mots, pour apaiser un territoire en colère et inscrire notre archipel dans l'histoire, avec le Sommet de 1979.
En Guadeloupe, certains élus parlent d'un visionnaire.
Dominique Larifla, ancien président du conseil général de Guadeloupe et Marlène Captant, ancien maire de Sainte-Anne, se souviennent :

Les réactions sont nombreuses, depuis l'annonce du décès de Valéry Giscard d’Estaing. Parmi elles, celles du président de la région Guadeloupe, Ary Chalus, du Sénateur Dominique Théophile ou encore du maire des Abymes, Eric Jalton :

J’apprends avec une grande tristesse la mort du président Valéry Giscard d’Estaing. Celui qui a fait souffler un vent de modernité sur la France, en initiant des réformes sociétales d’une importance fondamentale. Homme de réformes, c’est sous sa mandature qu’a été adoptée une série de réformes sociétales et progressistes : abaissement de l'âge de la majorité de 21 à 18 ans, dépénalisation de l'avortement, allongement du congé maternité, augmentation du minimum vieillesse, assouplissement de la législation sur la contraception. Il a aussi été à l’origine, avec le Chancelier Allemand Helmut Schmidt, de l’ancêtre de la monnaie unique. Figure marquante de la Ve république, Valéry Giscard d’Estaing était un homme des libertés et un fervent militant européen. J’exprime, au nom du conseil régional, ma sympathie attristée à son épouse, sa famille et à son fils Henry Giscard d’Estaing.

Ary Chalus, président de la Région Guadeloupe

 

Il a mené de grands combats politiques notamment en faveur des droits des femmes. Son élection fait souffler un vent de liberté sur le pays par de nombreuses réformes progressistes singulièrement la dépénalisation de l’avortement ou encore la contraception devenant un droit individuel. Son action sur la scène internationale et européenne aura également été déterminante. On peut revenir sur le sommet de la Guadeloupe, qui s’est tenu du 4 au 7 janvier 1979, en Guadeloupe. Ce fut une réunion informelle des quatre dirigeants des quatre puissances occidentales de l’époque, sur divers problèmes mondiaux.

Dominique THÉOPHILE, Sénateur de Guadeloupe

 

Eric JALTON, Maire de la Ville des Abymes et Président de Cap Excellence s’incline à son tour devant la disparition de l’ancien Président de la République, Valéry GISCARD D’ESTAING. Il aura marqué la politique française avec l’image d’une certaine modernité pour l’époque, par le droit à l’avortement porté par Simone VEIL, le droit de vote à 18 ans et un certain nombre d’allocations sociales à l’adresse notamment des femmes seules. Le libéral avancé comme il aimait à se qualifier, aura été un ardent artisan de la consolidation du couple franco-allemand et de la construction européenne malgré l’échec du référendum, en France, sur la constitution européenne. C’est aussi le Président de la République sortant que j’ai combattu avec mes camarades de la section socialiste du 18ème arrondissement de Paris quand j’étais étudiant, au bénéfice de François MITERRAND, élu Président de la République, le 10 mai 1981. Et pour l’actualité, on retiendra qu’il est décédé du COVID-19 et que cette maladie tue particulièrement les plus âgés et vulnérables d’entre nous, ce qui est sans doute le dernier clin d’œil de monsieur Valéry GISCARD D’ESTAING à la société française.

Eric Jalton, maire des Abymes, président de Cap Excellence

Les Outre-mer en continu
Accéder au live