La leptospirose, un autre risque encouru après le cyclone Fiona

santé
Sans eau, la rivière sert pour assurer les tâches du quotidien
Sans eau, la rivière sert pour assurer les tâches du quotidien ©Rudy Rilcy
L'Agence Régionale de Santé a lancé une alerte afin de sensibiliser les uns et les autres à un nouveau risque de santé publique généré par effet de conséquence par la tempête Fiona. De fait, pour l'ARS, les inondations ont concerné de nombreuses communes en Guadeloupe, aux Saintes et à la Désirade mais surtout dans le sud de la Basse-Terre. Le risque de contracter la leptospirose est accru du fait de ces montées d’eau et des séjours prolongés « les pieds dans l’eau » sans protection.

Les images n'ont pas manqué ces derniers jours montrant des personnes faisant la lessive dans les rivières ou simplement, puisant de l'eau pour pallier l'absence d'eau au robinet. Mais selon l'ARS, cette eau a potentiellement été contaminée par l’urine des rongeurs responsable de la maladie.
L'Agence précise que

Certaines personnes contaminées peuvent ne présenter aucun symptôme, tandis que d’autres présenteront des symptômes allant des plus bénins aux plus graves.

Agence Régionale de Santé

Il faut savoir que la forme bénigne de la leptospirose se présente comme une grippe avec :
· de la fièvre
· des frissons
· des maux de tête
· des douleurs musculaires et articulaires
· des nausées, des vomissements
· et une jaunisse au niveau de la peau et des yeux.

En cas de fièvre persistante, il faut consulter son médecin traitant.

Leptospirose


De manière générale, la vigilance exige que l'on porte des protections lors des opérations de nettoyage (gants, bottes etc…) surtout lorsqu'on présente des coupures, des plaies ou toute autre problème de peau.


Plus d’informations sur https://www.guadeloupe.ars.sante.fr/la-leptospirose