La météo plus clémente après les intempéries, un homme est toujours porté disparu

catastrophes naturelles
Recherches jeune homme disparu après les inondations, 30 avril 2022
Des sapeurs-pompiers mobilisés pour rechercher un homme disparu à la suite des inondations, 30 avril 2022 ©SDIS 971
Un homme était toujours porté disparu dimanche après-midi en Guadeloupe alors que la vigilance pour fortes pluies et orages a été levée au petit matin après les intempéries qui ont fait deux morts, a indiqué la préfecture dans un communiqué, ce 1er mai.

Dimanche après-midi, "des moyens importants [étaient] toujours en cours" pour retrouver un jeune homme "porté disparu emporté par l'eau près de la marina du Gosier", samedi matin, à la suite de fortes précipitations.
La nuit de samedi à dimanche a été bien plus calme que la précédente. "Le SDIS (Service départemental d'incendie et de secours) n'a effectué aucune intervention en rapport avec les inondations", a souligné la préfecture.

Un homme a été retrouvé décédé dans son véhicule submergé aux Abymes, samedi matin, et la préfecture fait aussi état de la découverte d'"un homme (...) dans sa voiture route au Gosier par les pompiers hors zone inondée. "Les circonstances exactes de ce décès font encore l'objet d'investigations".

"Le rétablissement de la distribution électrique est assurée sur la quasi-totalité du territoire" même si "quelques difficultés demeurent sur la commune du Gosier" selon la même source, précisant que Pointe-à-Pitre et une grande partie de la ville des Abymes "subissent des coupures d'eau importantes".

Certains axes demeuraient, dimanche, difficilement praticables, au Gosier et aux Abymes "compte tenu de la boue présente sur les routes".

La préfecture a aussi conseillé d'éviter ces zones "susceptibles de connaître des éboulements". Certains poteaux électriques sont aussi "retenus uniquement par la végétation", précise-t-on.

Dimanche matin, alors que les équipes de nettoyage étaient encore à l'œuvre, le paysage avait changé sur la plage de Petit Havre au Gosier. Résidente de la commune, Marie Monnery 39 ans responsable commerciale, a fait part de son "étonnement" à l'AFP.
"Avec mon fils on a constaté une plage méconnaissable, complètement transformée, ravinée, des coraux ensablés", a-t-elle raconté, veillant à ce que son enfant ne mette "pas la tête sous l'eau à cause de la mauvaise qualité de l'eau le lendemain de fortes pluies".

Dans les rues de Pointe-à-Pitre, le défilé du 1er mai s'est tenu normalement dimanche.

La Guadeloupe a été frappée par des précipitations exceptionnelles dans la nuit de vendredi à samedi. "La pluviométrie a dépassé 300 mm, soit un phénomène supérieur à celui enregistré lors du cyclone Maria" en 2017, avait souligné la préfecture dans un précédent communiqué.
Toujours en vigilance jaune pour "fortes pluies et orages" dimanche après-midi, les iles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy sont repassées au vert à 17 heures.