La première promotion de la réserve opérationnelle de la Police nationale se prépare

sécurité
Stagiaires de la réserve opérationnelle de la Police nationale
Rébecca et Eric, deux des neuf premiers candidats à la réserve opérationnelle de la Police nationale ©B. Pansiot-Villon
Ils sont neuf à avoir été sélectionnés pour cette formation destinée à faire d'eux la première promotion de la réserve opérationnelle de la Police nationale en Guadeloupe. Cinq femmes et quatre hommes qui apprennent le métier des policiers qu'ils sont appelés à appuyer dans les différents services où ils évolueront, s'ils réussissent cette formation

Pour bien comprendre cette formation et le cadre dans lequel elle s'inscrit, il convient avant tout de connaître le contexte de la création de cette nouvelle réserve opérationnelle.

©Guadeloupe

Rébecca et Eric font partie de ce premier contingent formé pour intégrer la réserve opérationnelle de la Police nationale. Elle à tout juste 18 ans. Etudiante en licence de math -informatique à Fouillole, elle nourrissait depuis longtemps le rêve d'intégrer un tel corps. La réserve opérationnelle est comme une porte ouverte pour commencer à réaliser ce rêve.

©Guadeloupe

Eric lui fait partie des candidats les plus âgés. Ancien gendarme, à 56 ans, il travaille encore dans la sécurité. Lui aussi souhaitait converger vers la Police un jour mais cela ne s'était jamais présenté. Cette fois, il peut enfin s'y essayer.

©Guadeloupe

Ces séances de tirs sont loin d'être simples. Le Major Eric Larivée le sait bien. Conseiller territorial en technique Sécurité en Intervention, il est le premier à mesurer l'effort qui est demander à ces stagiaires.

©Guadeloupe

Et ce ne sera qu'une première étape qui sera jugée ce vendredi. Ils sauront alors s'ils peuvent poursuivre lors de l'étape suivante de septembre

©Guadeloupe

Les candidats à la prochaine promotion peuvent déjà s'inscrire, elle aura lieu durant les vacances de la Toussaint.

Stage de tirs de la réserve opérationnelle
. ©B. Pansiot-Villon