La récupération, une étape clé pour améliorer les performances des cyclistes

cyclisme
961,3 kilomètres parcourus depuis le début du Tour cycliste de la Guadeloupe 2022, pour les 98 coureurs encore en lice. Des kilomètres qui pèsent lourd sur l'organisme d'où l'importance de la récupération après chaque étape.

La chaleur, les kilomètres, dix jours d'efforts intenses... Les coureurs, s'ils arrivent sur la fin de ce 71e Tour cycliste de la Guadeloupe, sont probablement émoussés. Après chaque étape, le retour à l'hébergement est l'occasion de passer à la phase récupération. 

Alimentation, hydratation, dans un premier temps... Après chaque étape, les équipes mettent en place des séances plus techniques. 

La récupération fait partie de l'entraînement

Si l'entraînement est la condition pour la progression, la récupération, elle, est essentielle pour l'amélioration des performances. C’est aussi un moment important pour le mental, particulièrement apprécié par les coureurs. 

Un après-course pris très au sérieux par l'ensemble de la caravane, comme la team Madras cycling. L'équipe a choisi de pratiquer toutes ses séances à l'hébergement aux Abymes.

Première étape, la cryothérapie, une technique par le froid qui aide le corps à se régénérer. L’objectif est d’accélérer la récupération musculaire. Une pratique utilisée par de nombreux. 

10 à 15 minutes dans un bain glacé... 

Deuxième étape, le massage... La pause autant agréable qu'efficace qui permet aux jambes d'être plus reposées. Une séance souvent pratiquée par un professionnel ou un encadrant formé qui permet le relâchement musculaire et diminue les tensions et les contractures. Le massage améliore également la circulation sanguine.