publicité

Le chikungunya repart à la hausse à Saint- Barthélémy

Préfecture et Agence Régionale de Santé de Saint- Barthélemy et de Saint- Martin informent d’une remontée des cas cliniquement évocateurs du Chikungunya dans l'île de Saint- Barthélemy depuis plusieurs semaines.

© D.R
© D.R
  • Julien Babel
  • Publié le , mis à jour le
Le Préfet délégué de Saint- Barthélémy et de Saint- Martin a fait émis un communiqué de presse ce mardi 16 décembre, dans lequel il précise que “la situation au titre du Chikungunya à Saint-Barthélemy se caractérise par une hausse significative des cas cliniquement évocateurs mais aussi du nombre des cas biologiquement probables ou confirmés (avec toutefois une légère baisse des cas à partir de la semaine du 24 au 30 novembre)”.

Données chiffrées

Les populations confrontées au Chikungunya depuis le début de son apparition dans notre région sont les suivantes :
  • Saint-Martin 4560 cas cliniquement évocateurs,
  • Saint-Barthélemy 1160 cas,
  • Guadeloupe 80960 cas,
  • Martinique 70860 cas,
  • Guyane 8172 cas.
Les autorités invitent à “poursuivre les actions de surveillance épidémiologique et entomologique et de lutte contre le moustique « aedes aegypti », vecteur de ce virus et de celui de la Dengue”.

Des opérations sur le terrain

La Collectivité de Saint-Barthélemy et l’Agence Régionale de Santé (ARS) vont poursuivre leurs opérations de sensibilisation et de communication. Les actions de pulvérisations spatiales vont se poursuivre et se renforcer sur le territoire avec 1 à 2 pulvérisations par semaine sur une période indéterminée.
Les agents de la Lutte Anti-Vectorielle (LAV) de la Délégation de l’ARS vont poursuivre leurs actions sur le terrain en recherchant et détruisant des gîtes larvaires en lien avec la population en particulier auprès des citernes d’eau.
Enfin, une action d’information et de formation a été entreprise par les services de l’ARS auprès des personnels saisonniers de plusieurs établissements hôteliers.


Prendre des mesures de précaution

La Délégation Territoriale de l’ARS et la Préfecture demeurent à la disposition des entreprises, hôtels, gestionnaires d’immeubles, et autres, pour les informer des mesures à prendre pour lutter contre le développement de moustiques.
Il est également rappelé aux habitants de Saint-Barthélemy les consignes de prévention et de protection contre le virus de la Dengue et du Chikungunya et en particulier la consigne de se protéger individuellement même après avoir été contaminé par le virus dans le but de protéger son entourage de toute infection.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play