Le dîner de la relance des grands projets pour l'Outremer

politique
Dîner de travail à l'Elysée
Dîner de travail à l'Elysée ©Elysée
Les élus des outre-mer ont eu un échange avec le président de la République sur la refondation des relations avec les collectivités des outre-mer. Ils en sont ressortis avec des sentiments qui balancent entre satisfaction et prudence.

Pour la plupart, ils se sont dits satisfaits. Les élus des Outre-mer et spécifiquement les présidents qui ont signé l’appel de Fort-de-France, qualifient leur rencontre avec Emmanuel Macron d’encourageante.

Un discours franc avec le chef de l’Etat à l’occasion d’un dîner à l’Elysée, à Paris. Avant ce dîner les présidents des RUP avaient pu rencontrer le ministre de l'Intérieur et des Outre-mer et son ministre délégué et le président de la République. 

Une rencontre qui laisse présager d’autres séances de travail, rien n’est tabou. Les perspectives d’évolutions institutionnelles ou statutaires, voire de domiciliation du pouvoir local. 

Guy Losbar président du Conseil Départemental

Après le diner à l’Elysée, il y a tout de même des voix discordantes. Les députés d’Outre-mer de LIOT, le groupe libertés, indépendants, outre-mer et territoires, auquel appartiennent les députés guadeloupéens Max Mathiasin et Olivier Serva, prennent acte de cette volonté du chef de l’Etat d’établir de nouvelles relations avec les collectivités ultramarines.

Mais les 5 députés d’Outre-mer de ce groupe estime que 

Réaction liot 1
. ©Guadeloupe la 1ère

 

Si ce nouveau logiciel peut se traduire, au cas par cas, par des évolutions institutionnelles ou statutaires, l’urgence pour ces parlementaires, c’est l’égalité réelle, avec des points cruciaux comme le pouvoir d’achat, les investissements structurants, la santé, l’eau, l’emploi ou encore la formation.

Pour le groupe LIOT, cette nouvelle méthode doit être mise en œuvre dans les prochaines semaines avec le travail parlementaire et les prochains textes. LIOT réclame que chaque politique publique corresponde à un volet spécifique pour les Outre-mer.

De son coté, le député apparenté socialiste de la Nupes, Christian Baptiste, a réagi après cette rencontre avec le chef de l’Etat en estimant que les discussions ont été sincères. Avec son collègue Elie Califer il a souligné les dossiers importants de la Guadeloupe. Mais selon lui, ce format d’échanges ne saurait suffire pour répondre à toutes les attentes. il annonce rester particulièrement vigilant sur la suite de ce dialogue qui se place dans la droite ligne de l’appel de Fort-de-France en mai dernier.

Enfin le sénateur socialiste Victorin Lurel a lui aussi fait un bilan complet de cette rencontre avec le chef de l’Etat en affirmant que des engagements formels ont été pris en matière de sécurité de lutte contre les stupéfiants.

Réaction Victorin Lurel
. ©Guadeloupe la 1ère

En matière économique il y a eu aussi des engagements formulés. Les Outre-mer seront inclut dans la prochaine révision constitutionnelle.