Le militant nationaliste Roland Thesauros est décédé à l’âge de 85 ans

hommage
Roland Thesauros
©Germain Beautin

Le militant Roland Thesauros, l’une des figures du nationalisme et tête de proue de l’Union Populaire pour la libération de la Guadeloupe (UPLG) est décédé ce dimanche 7 février 2021. Il aura défendu bec et ongles l’idée d’une Guadeloupe en possession de sa souveraineté.

La carrière politique et militante de Roland Thesauros est celle des hommes qui ont à coeur une conviction profonde et fondamentale. Né à Pointe-à-Pitre le 4 juin 1936 de Laure Thesauros et fils non-reconnu de Louis Feuillard, Roland Thesauros va très rapidement embrasser la cause de la décolonisation. Non seulement il fait partie des voix qui s'élèvent contre la départementalisation de la Guadeloupe, mais il lie la parole aux actes en refusant de s'enrôler dans l’armée française lors de la guerre d'Algérie, pour lui préférer le camp de l’Armée de Libération Nationale de l’Algérie (ALN), le bras armé du Front de Libération Nationale. Un choix qui lui vaut quelques inimitiés et incompréhensions en Guadeloupe, mais qui lui assure de solides alliances en Algérie.

Wonal Selbonne, porte-parole de l'Alliance Nationale Guadeloupe.

Difficulté de Thesauros pour le retour au pays

Retour au pays et fondation de l’UPLG

Alors qu’il a la possibilité de rester en Algérie à la fin de la guerre afin de continuer à participer à la construction politique du pays, Roland Thesauros choisit de revenir en Guadeloupe. Ce retour ne fut pas évident, car il est resté comme l’un de ceux qui n’a pas répondu à l’appel de la Mère Patrie. Pour autant, l’homme trouve ses appuis. Il enseignera à l'institut Vizioz et prendra aussi la présidence de l’Université des Antilles et de la Guyane en 1977, l'arrachant au passage de la tutelle de l'université de Bordeaux pour en faire une université indépendante en 1982. Très engagé dans le domaine de l'éducation, il va aussi fonder le syndicat général de l'éducationen guadeloupe (SGEG) devenu par la suite le Syndicat des Personnels de l'Éducation en Guadeloupe (SPEG). On le retrouve aussi à la source de la FAPEG.

Sur le plan politique, il rejoint le camp de l’UPLG créée en 1978, qu’il conduira aux élections régionales en 1992, flanqué de Roland Ezelin et Lucien Pérutin. Malgré les crispations et un contexte difficile, il remporte 6 674 voix et deux sièges au Conseil Régional. Sa rivalité et ses joutes avec Lucette Michaux-Chevry marqueront la mémoire politique.

Quel que soit le front, il ne cessera de prôner la vision d’une Guadeloupe libre et responsable.

Mort de Roland Thesauros

Un héritage certain

Bien que la question de l’indépendance ou du nationalisme continue de provoquer, dans l’opinion publique, des réactions contrastées et malgré le recul politique de l’UPLG, l’héritage intellectuel et politique de Roland Thesauros est réel. Sa fonction de professeur de droit lui a permis de nourrir les conceptions politiques de toute une génération qui, encore aujourd’hui, n’a de cesse de militer pour une plus grande autonomie politique et économique de l’archipel.

La nouvelle formule de l’Alliance National Guadeloupe (ANG), apparue sur le devant de la scène il y a quelques mois, revendique d’ailleurs l’influence de Roland Therauros - entre autres - dans la construction de la vision et de son action.

Décès de Roland Thesauros

Roland Thesauros, retiré depuis quelques temps déjà des affaires, est décédé ce dimanche 7 février des suites d’une longue maladie.

Le témoignage de Germain Beautin, biographe de Roland Therauros

Biographe de Roland Thesauros
Roland Thésauros
Roland Thésauros le 5 juillet 2020 lors de l'installation du nouveau maire de Port Louis, Jean-Marie Hubert

VOIR :

 

Les réactions : 

Ary Chalus, le président du Conseil régional salue avec honneur et respect la mémoire de l’un des pères fondateurs du mouvement nationaliste guadeloupéen. Un homme politique fidèle à ses convictions et qui n’a jamais cessé de prôner, jusque sur les bancs de l’assemblée régionale où il a siégé, l’avènement d’une Guadeloupe qui prenne en mains sa destinée.

Josette Borel Lincertin, s’incline avec respect devant la mémoire de Roland Thésauros. Figure du nationalisme guadeloupéen, il faisait partie de ces patriotes qui avaient fait le choix déterminant de la responsabilité et de la confrontation avec le suffrage universel. Il fut un élu régional dont les prises de parole étaient autant redoutées qu’écoutées.

Alain Plaisir le Président du CIPPA, le Comité d’Initiative pour une Politique Alternatif, fait part de son émotion suite à la disparition d’un anti colonialiste sincère et militant de la cause Guadeloupéenne. Avec d’autres dirigeants historiques de l’UPLG, il aura marqué de son empreinte une époque qui a été caractérisée par le réveil du sentiment national, mais aussi par la répression, sous toutes ses formes.

L’ANG, l’Alyans Nasional Gwadloup, salue la mémoire de celui qui, âgé d'une vingtaine d'années,  a su  trouver l'énergie pour sortir de la nuit assimilationniste, et se hisser,  avec d'autres, sur la scène du grand mouvement de la décolonisation.

Pour Justine Bénin, il était Homme de challenge, professeur passionné, il s’est donné à cœur de transmettre son savoir, faisant de l’un de ses combats le développement de l’enseignement supérieur aux Antilles, et en Guyane. Il a largement contribué aux développements des études universitaires en Guadeloupe, en Guyane et en Martinique. elle salue  la mémoire de cet homme de conviction, qui n’a eu de cesse de mener un travail acharné afin de combattre les injustices et de promouvoir l’excellence dans la dignité.

Pour Harry Durimel, C’était un homme d’engagement, de conviction et de combat, tant sur le terrain en Algérie que sur la scène idéologique et politique, un militant indépendantiste déterminé, qui a mis sa vie au service de son pays. Avec sa disparition, nous perdons un penseur, un patriote, un pilier du pays Guadeloupe. Le Maire de Pointe-à-Pitre et son Conseil Municipal adressent leurs plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches et les assurent de leur soutien en cette douloureuse épreuve.

Eric Jalton, maire des Abymes et Président de Cap Excellence, adresse ses condoléances appuyées à sa famille, ses proches, ses entraîneurs et coéquipiers... et au monde sportif, douloureusement endeuillé. Il tient à leur affirmer sa pleine solidarité, assuré que l’énergie, le talent, les victoires et la passion de Jamaïne, graveront, malgré son envol, du sceau de l’exemplarité, la flamme d’espérance qu’elle a toujours transmise à la jeunesse du pays.

Pour Hélène Polifonte, maire de Baie-Mahault,  Roland Thésauros faisait partie de ces guadeloupéens qui se sont battus pour une certaine idée du Pays Guadeloupe avec courage, abnégation et volonté de construire par la confiance en offrande aux plus jeunes. À l’Université des Antilles Guyane comme à l’UPLG, l’ambition n’a cessé d’être créatrice d’esprits, de convictions et d’espoirs pour le professeur, le président, le militant et responsable politique respectable qu’il a été . Le Maire et les membres du Conseil Municipal saluent humblement la mémoire de l’enfant du Pays Guadeloupe

 

L'UGTG écrit dans un communiqué : "Sé épi on gran tristès nou tann sékilè a Wolan Thésauros, profésè linivèwsité é vayan militan endépandantis é kont kolonyalis. UGTG ka voyé fòs é kouraj pou tout fanmi ay é pou tout kanmarad ay. UGTG ka woudi lendépandans sé on dwa pou tout pèp si latè, Gwadloupéyen ni dwa osi, viv lib, endépandan é souvèren an Péyi Gwadloup."