Le nombre de cas positifs est en augmentation sur le territoire de l'Archipel où le variant anglais circule désormais

coronavirus
variant 20I/501Y.V1
Les tests positifs sont désormais systématiquement analysés une seconde fois pour déterminer s'il s'agit d'un variant britannique, sud-africain ou brésilien du coronavirus ©CHRISTOPHE SIMON / AFP

Dans le point hebdomadaire sur la pandémie, l'ARS souligne que la tendance cette semaine est à une nette augmentation du nombre de cas positifs. Le variant anglais du SARS-CoV2 a été identifié aussi bien en Guadeloupe que dans les Îles du Nord, chez des personnes symptomatiques et jeunes. 

Pour la semaine du 8 février 2021 au 14 février 2021, le nombre de nouveaux cas positifs dépistés sur le territoire de la Guadeloupe est de 137 (testés en Guadeloupe et y résidant) contre 103 pour la semaine précédente.

174 cas positifs au total sont comptabilisés par Santé publique France (SPF) qui intègre dans ses chiffres les personnes ayant une résidence principale en Guadeloupe et testées aussi bien dans l’hexagone que dans notre département; 174 contre 137 pour la semaine précédente. Ces résidents guadeloupéens, du fait de la détection de leur positivité hors du territoire, n’ont pu rejoindre la Guadeloupe.

En tout, la Guadeloupe compte 9 528  de cas cumulés de coronavirus confirmés par tests PCR et antigéniques pour des résidents guadeloupéens depuis le début de la pandémie.

A ce jour le nombre de cas de variants est le suivant :

* 10 en Guadeloupe  

* 5 à Saint-Martin

* 5 à Saint-Barthélemy

Quatre nouveaux clusters ont été déclarés cette semaine.

L’un en milieu hospitalier avec 11 cas confirmés pour le moment, un autre en établissement médico-social pour personnes handicapées et deux autres en milieu professionnel. Au total 6 clusters sont en cours d’investigation. L'ARS appelle d'ailleurs les ambulanciers et autres transporteurs des personnes malades et/ou immunodéprimées à être très vigilants lors du transport des patients et à respecter scrupuleusement  les mesures d’hygiène en vigueur.

Vaccin

Point sur la vaccination 

Au lundi 15 février : 5242 personnes ont été vaccinées à ce jour dont 510 pour une 2ème injections et 4732 pour une1ère injection du vaccin Pfizer à ARN. Le vaccin AstraZeneca a été réceptionné par le CHU en fin de semaine. Soumis à des contraintes moindres pour sa conservation et plus proche du vaccin car à virus atténué, il est réservé en priorité aux personnes de moins de 65 ans. Ce sont les professionnels de la santé et du médico-social puis les personnes âgées de 50 à 64 ans inclus en priorisant celles qui ont des comorbidités, qui seront vaccinés à partir du lundi 22 février pour les premiers, soient :
- Les professionnels de santé (et autres professionnels des établissements de santé et des établissements médico-sociaux intervenant auprès des personnes vulnérables)
- Les aides à domiciles intervenant auprès de personnes âgées et handicapées vulnérables
- Les sapeurs-pompiers


Pour être vacciné, l’inscription dans un centre demeure la règle et les modalités de la prise de rendez-vous sont inchangées (appel à RIPOSTE au 05 90 99 14 74, ou en ligne via Sante.fr ou Doctolib.fr). La vaccination par son médecin traitant et en liaison étroite avec le le pharmacien d’officine est en cours d’organisation.

 

Les centres de vaccination sont à présent les suivants :

- Centre Hospitalier de Sainte-Marie à Marie Galante,

- Centre Hospitalier de Capesterre Belle Eau,

- Centre Hospitalier de la Basse-Terre,

- Centre éphémère de la Basse-Terre,

- Institut Pasteur de Guadeloupe à Pointe à Pitre,

- Centre hospitalier Louis Constant Fleming à Saint-Martin

- Centre éphémère de Deshaies,

- Centre éphémère de Vieux-Habitant

- Centre de vaccination de Baie-Mahault

- Centre Hospitalier de Saint-Barthélemy

- Centre médico-social de Saint-Barthélemy