Le pass sanitaire est étendu aux 12-17 ans

coronavirus
pass sanitaire ado
©Féminin
Le pass sanitaire concerne désormais les ados. A compter de ce jeudi 30 septembre, les adolescents âgés de plus de 12 ans et 2 mois à 17 ans, doivent présenter un pass sanitaire valide comme les adultes pour accéder à différents lieux.

La mesure entre en vigueur aujourd’hui. Les mineurs de plus de 12 ans et 2 mois doivent dorénavant présenter un schéma vaccinal complet, un résultat négatif de moins de 72 heures ou une preuve de rétablissement du Covid pour accéder à certains lieux.

Ce pass sera exigé pour les mêmes lieux que pour les adultes.

S’ils veulent se rendre à la piscine, dans une bibliothèque, au café, dans un restaurant ou à une manifestation sportive ou culturelle, les ados doivent présenter ce pass. 

Pour les mineurs qui suivent des cours de musique dans un conservatoire, le pass sanitaire n'est pas nécessaire, comme le précise le décret du 7 août qui liste les exceptions :

"Les établissements artistiques, les établissements d'enseignement de la danse, des pratiquants professionnels et des personnes inscrites dans les formations délivrant un diplôme professionnalisant."


Pas de pass sanitaire dans les établissements scolaires.

Emmanuel Macron avait mis les choses au clair au début du mois d'août, lors d'un jeu de questions-réponses sur TikTok :

"Pour les cours, pas de pass sanitaire, de l’école maternelle jusqu’à la fac." 

Pourquoi 12 ans et 2 mois ? Pour laisser encore du temps à tous ceux qui viennent tout juste de fêter leur 12 ans et ne peuvent pas donc avoir de schéma vaccinal complet au 30 septembre.
Pour rappel, de 12 à 15 ans, il faut l’aval d’un seul des deux parents, ou des responsables légaux pour se faire vacciner. Les mineurs de plus de 16 ans peuvent quant à eux décider de se faire vacciner, sans autorisation parentale. 

Et en Guadeloupe, cela concerne une majorité de jeunes. Selon l’ARS, seulement 1.300 ados sont complètement vaccinés à ce jour. 17,14% des ados Guadeloupéens ont reçu une 1ère dose (soit 6.013 mineurs de 12 à 17 ans) contre 69% dans l'hexagone."