Le Sénateur Victorin Lurel fait entendre la différence de son appréciation sur le projet de loi sanitaire

le sénat
Le Sénateur Victorin Lurel au Sénat
. ©Outremer-La 1ère
Les sénateurs ont adopté en première lecture le projet de loi sanitaire, après avoir rétabli une possibilité de recours à un contrôle sanitaire des voyageurs, qu'avait supprimée l'Assemblée nationale. La principale modification apportée au texte est l'introduction, à l'initiative de Thani Mohamed Soilihi sénateur de Mayotte, de la possibilité d'un contrôle pour les personnes en provenance des collectivités ultramarines. Un amendement contesté par Victorin Lurel. Le sénateur de Guadeloupe estime qu'il s'agit d'un très mauvais message envoyé aux Outre-mer.

Si Victorin Lurel ne manque jamais de rechercher la cohésion avec ses collègues et en premier lieu avec les autres parlementaires de la Guadeloupe , il n'hésite pas pour autant à afficher ses différences, en particulier sur les questions sanitaires.

Alors même que le Sénat entamait l'examen du projet de loi sanitaire, déjà quelque peu malmené par les députés, le Sénateur Lurel publiait un communiqué pour exprimer sa position, notamment sur la question de la réintégration des personnels de santé suspendus.

Et selon lui, il faut dans un premier temps distinguer les "personnes œuvrant en périphérie des services de soins" qui, selon lui, peuvent bénéficier d'une réintégration sine die, n'intervenant pas directement dans les soins des patients.

Il en est tout autrement selon le Sénateur Lurel, pour ce qui est des "les personnels en contact direct avec les publics fragiles et vulnérables"

La notion d’exemplarité et de valeurs associées aux soins doit rester au cœur du métier des soignants. Or, comme le soulignaient le Conseil scientifique et l’Académie de Médecine hier, « tout refus de se faire vacciner motivé par des convictions personnelles est respectable, mais incompatible avec le métier de soignant ». En outre, au-delà des arguments éthiques, déontologiques et sanitaires, je redoute que la réintégration des quelques 6% de soignants non-vaccinés détériore le climat de confiance au sein des équipes de soignants qui ont, très majoritairement, fait le choix de se protéger pour protéger les autres.

Sénateur Victorin Lurel

Enfin, si Victorin Lurel a participé à l'adoption du principe d'un certificat sanitaire de voyage pour se rendre en Outremer, il s'est radicalement opposé à l’adoption d'un amendement qui impose ce même certificat aux habitants des Outre-mer qui veulent se rendre dans l’Hexagone.

Et le Sénateur Lurel de conclure :

j’estime avoir le devoir moral, humain et donc politique de tout faire pour contribuer à sauver des vies. Je persiste ainsi à défendre toutes les mesures légales et proportionnées visant à protéger les Guadeloupéens.

Sénateur Victorin Lurel