Les douaniers réclament des augmentations de salaire

social
Grève agents de la Douane
©Rémi Defrance
A l'instar de leurs homologues de l'Hexagone, les agents des douanes de la Guadeloupe observent une grève, à l'appel de plusieurs organisations syndicales. Les revendications portent sur l'augmentation des salaires, l'arrêt des suppressions de postes et de restructuration des services.

A l'appel d'une large intersyndicale, les agents de la Douane, de plusieurs régions de France et d'Outre-mer, ont entamé un mouvement de grève, ce jeudi 10 mars.
D'ici 2024, "700 emplois douaniers vont être supprimés" au sein d'un effectif total de quelque 17 000 agents, a regretté un gréviste affilié à la CFDT, Confédération française démocratique du travail.
En conséquence, "des amendes ne vont pas être recouvrées, du contrôle ne va pas être fait", a déploré cet agent.
"La Douane est bâtie sur trois piliers: elle lutte contre la fraude, elle aide les entreprises à importer et exporter dans de bonnes conditions et elle a une mission fiscale", a énuméré le secrétaire général de la CFDT Douanes, David-Olivier Caron. "Cette mission fiscale disparaît et ça nous fait très mal: on avait trois jambes et on en perd une", a-t-il ajouté.
Sur ses missions fiscales, la Douane a perçu 73,55 milliards d'euros en 2021, selon son dernier bilan annuel.

Dans l'archipel, cette grève qui couvait depuis 6 mois, selon Louis-Sully Robert-Garnier, co-secrétaire régional Solidaires douanes Guadeloupe, a été suivie.

Louis-Sully Robert-Garnier, Co-secrétaire régional Solidaires douanes Guadeloupe
Louis-Sully Robert-Garnier, co-secrétaire régional Solidaires douanes Guadeloupe ©Rémi Defrance


Le Département compte 259 douaniers, selon la direction, mais ce chiffre pourrait diminuer, regrette le syndicaliste. "Les départs à la retraite ne sont pas remplacés" explique-t-il.
Ici, la principale revendication porte sur une hausse des salaires par rapport à l'inflation.
Et d'ajouter que la grève durera. Les douaniers solidaires du mouvement espèrent l'augmentation du point d'indice. "Notre pouvoir d'achat baisse de plus en plus" indique Louis-Sully Robert-Garnier.