Les élections à la Chambre de Métiers entachées par des soupçons de fraude

artisanat
Chambre de métiers de la Guadeloupe
Plusieurs faits avérés comme des détournements d'identifiants, de matériels de vote non transmis à leurs destinataires ou alors après la clôture du scrutin . Mais cette fois, des plaintes au pénal ont été déposées au Parquet qui a ouvert une enquête préliminaire

Le 19 octobre, la liste emmenée par Simon Vainqueur a remporté les élections consulaires de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de la Guadeloupe avec 1 299 suffrages.

Résultats guadeloupe

Le taux de participation a atteint 20,95%, ce qui paradoxalement constitue une réelle performance.

Le taux de participation au niveau national est en effet moitié moins important, à peine 12,95%  

Résultats France

Simon Vainqueur est donc le président le mieux élu de France. (images Simon Vainqueur)

©Guadeloupe
cALPAS
©E. STIMPFLING

Nous sommes aux Abymes au domicile de Jocelyn Calpas. Cet artisan travaille dans le secteur du bâtiment et à ce titre faisait partie des 16 338 électeurs inscrits de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Or Jocelyn Calpas affirme n’avoir jamais reçu son matériel de vote

Jocelyn Calpas

©Guadeloupe

Dans sa réponse à Jocelyn Calpas, le bureau en charge  des élections à la Préfecture écrit

« ne pas pouvoir donner suite à votre demande puisqu’il apparaît que vous avez déjà émargé sur la plate-forme de vote électronique le 8 octobre à 17h37 »

La préfecture reconnaît aujourd’hui avoir recensé plusieurs cas identiques à celui de Jocelyn Calpas. Des cas qui ont systématiquement fait l’objet d’une saisine du Parquet, comme l’indique ce courrier en date du 3 novembre 

« Je saisis le procureur de la république de cette situation qui laisse supposer qu’un tiers a pu avoir accès, dans des conditions que je ne peux ni établir, ni apprécier à mon niveau, l’identifiant de l’intéressé »

©Guadeloupe
rUE DE bOUCHERVILLE
©E. Stimpfling

L’histoire, cette fois, débute rue de Boucherville aux Abymes. Nous sommes le 28 septembre, soit 3 jours avant le début du scrutin. Ce matin là, un facteur a été suivi par deux personnes dans une Nissan juke grise.

L’incident va faire l’objet d’un rapport officiel que nous nous sommes procurés.

« L’un d’entre eux est sorti du véhicule et a demandé au facteur s’il distribuait les élections, ce à quoi il a répondu oui.

Cette personne lui a alors proposé de récupérer les enveloppes pour faire la distribution à sa place et a également dit au facteur qu’il était en possession d’une clé lui permettant d’ouvrir toutes les boites aux lettres.

Devant la refus du facteur de coopérer, ces deux personnes ont dit partir sur un autre secteur des Abymes »

L’incident a été pris très au sérieux par la direction de la Poste. Echaudée par les précédents scrutins, l’établissement public a modifié ses procédures et surtout a décidé de porter plainte à chaque incident. 

Jérôme Porcher, directeur du courrier La Poste

©Guadeloupe

Plusieurs témoignages concordants font également état de matériels de vote déposés dans les boites aux lettres après le 14 octobre, soit après la clôture du scrutin, comme nous l’explique cet artisan qui a souhaité conserver l’anonymat. (

Témoin anonyme

©Guadeloupe

Pourtant cette enveloppe a été mise dans le circuit de distribution le 28 septembre soit 3 jours avant le début du scrutin. A l’évidence, quelques facteurs n’auraient visiblement pas respectés toutes les procédures. Consciente du problème, la direction de la Poste a déclenché une enquête interne.

Le parquet de Pointe-à-Pitre a également décidé d’ouvrir une enquête préliminaire pour des faits présumés de fraude. 

©Guadeloupe